Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Partie I

févr. 20 2004

Port Royal, 20 Septembre An 1047

Longue est la route qui mène à Solace. Moi, Idril d'Alcaran, prêtre de Solace, après plusieurs années à tenter d'aborder notre vénéré dieu à son éveil dans les contrées froides du bout du monde, je me résout à partir le rencontrer au bout de sa course. Le climat des Iles dragons sera plus propice à la contemplation. La route à travers les Cités Blanches fut plus longue que prévue. Ces cités n'ont pas encore trouvé la paix de notre royaume de Valusia ou de nos voisins de Kos. Nombres gens sont dans le besoin et je n'ai pu me résoudre à les laisser ainsi.

Mais me voici aujourd'hui dans notre belle cité de Port Royal et je goûte dans notre chaleureux monastère un peu de repos douillet après de longues années d'ermitage et de routes. Solace soit loué.

Ce jour, le Père Dupré est venu mander mon aide pour guider une troupe d'aspirants héros lors d'une de leur quête. Je dois me rendre chez le fils de l'archiviste royal, Belmocas. Rendez-vous est donné à 20h.

Aragron, 21 Septembre An 1047

[caption id="attachment_" align="alignright" width="400" caption="Carte de Valusia"][/caption]Nous avons chevauché toute la nuit. Cette mission m'éloigne de mon but mais après tout, si on a besoin de moi... Les nuits blanches ne sont plus de mon âge. Heureusement nous devrions être rentrés demain.

L'archiviste m'attendait en compagnie d'un futur chevalier rouge 'Aralys' et d'un guerrier 'Haukar'. Tous ne manquent pas de bravoure et de fougue. Ils ont l'entrain de la jeunesse. Aralys me semble vertueux et loyal, de bonnes qualités pour un chevalier. Haukar est fort et vigoureux, en sa compagnie nous seront en sécurité. Belmocas m'intrigue, il n'est pas taillé pour l'aventure, il doit cacher quelques talents. Nous avons été rejoint par un nain, Gadoum. Il est enthousiaste et farfelu. Il ne manque pas d'idées à revendre. Il semble passionné de mécanique et de poudre.

Nous avons été requis par un riche marchand de Valusia, Jacob Galstaff. Il est le père du célèbre Chevalier Rouge Trabian, héros de la compagnie des Cavaliers Ecarlates. C'est d'ailleurs à son sujet que nous sommes là. Nous devons lui porter un pli urgent. L'une de ses amies que nous avons rencontré à L'Ombre du Roi nous a indiqué qu'il était à la recherche de ruines Sa'Karan près d'ici. Elle nous a donné également le nom de son guide. Belmocas l'a laissé à sa dératisation des égouts. Le dit guide vient visiblement de boire toute sa solde. Nous devons attendre qu'il ait cuvé.

Gadoum nous a parlé toute la nuit de son invention du moment : un véhicule propulsé à la force de canons... J'ai des doutes... La troupe, qui se nomme déjà la Main Flamboyante nous a conté leur dernière aventure : une histoire d'épée volée, reprise à un dragon. C'était confus. Les jeunes sont toujours confus. Ils ont abattus le dragon. Quelle perte ! Un jour j'apprivoiserais l'un d'eux pour rejoindre Solace dans sa course céleste.

Aragron, 22 Septembre An 1047

Nous avons repris la chevauché. Les ruines Sa'Karan ne sont pas loin. Quand je pense que je suis passé tout à coté. On m'a informé à l'auberge qu'un groupe de chasseurs tarde à rentrer. Si nous les voyons je devrais les prévenir que leurs familles s'inquiètent.

Nous avons trouvé les chasseurs. Ils étaient aux mains d'une troupe d'orcs. Nous avons attaqués le campement et avons prestement libéré les chasseurs. Nous n'avons pu en sauver que 2 sur 3. Le dernier avait déjà été consommé. Les petits sont vraiment de bons combattants. Je ne m'étais pas trompé, Belmocas a quelques talents magiques... En arrivant à l'entrée des grottes nous avons rencontré un demi-orc, Kassad. Il semble vouloir nous accompagner, je ne sais pourquoi.

Devant les grottes nous attachons chevaux, mules et poney à côtés des 4 chevaux des Cavaliers Ecarlates. Nous passons un piège dans le sol éventré depuis longtemps et une grille et tout aussi piteux état. Nous découvrons une voie entièrement occupée par des alvéoles d'arachnides. C'est la première fois que j'en vois en vrai. Cette matière est étonnamment solide, noire et brillante. Dans une autre salle nous découvrons 3 gnashers morts. Alors que nous inspectons la grotte que parcours un filet d'eau, nous sommes assailli par 6 autres gnashers Leur vivacité déroute un moment les petits mais ils finissent par en venir à bout. Nous découvrons dans le dernier passage une salle dont émane une 'magie' que je n'identifie pas. Elle est puissante, j'en fais la douloureuse expérience. Le sol est protégé.

Kassad utilise un cadavre de gnashers pour faire un pont et tend une corde pour assurer notre passage vers une ouverture dans la pièce. Il découvre 3 cavaliers à terre ainsi que 2 créatures qui lui glacent les sangs. 3 pattes immenses et au centre un corps essentiellement composé d'une bouche ronde garnie de dents devancée par trois mandibules. Nous découvrons après quelques sauts (plus de mon âge) le spectacle d'horreur. Gadoum est pris de vomissements, Haukar et Kassad sont comme pétrifiés. Je me porte au secours des malheureux mais comme le laisse présager leurs blessures, notre aide vient trop tard. Solace les accueille en son sein. Nous examinons les lieux. Notre esprit n'a pas été assez vif ... Il y a toujours un survivants dans un combat ... et il manque un Cavalier. Une troisième bête monstrueuse tombe du plafond avec une jambe dans la gueule. Je crois que nous venons de trouver le quatrième Cavalier. La bête est rapide et coriace. Heureusement Haukar, Kassad, Aralys et Gadoum n'ont pas faillit.

Alors que nous finissons d'examiner les corps, Kassad et Aralys découvrent une Pierre de Sang encastrée dans le mur du fond. Gadoum en prend possession prestement.

La souffrance semble être atroce pour lui mais il survit à l'expérience. Nous verrons plus tard ce qu'elle lui a offert. Après quelques secondes, un tremblement gigantesque anime la grotte et provoque son éboulement. Nous courrons vers la sortie en utilisant, Solace nous pardonne, les corps des défunts pour nous protéger du sol de la grotte. Malheureusement la sortie nous est déjà coupée. Nous cherchons refuge dans les alvéoles, espérant que leur solidité n'est pas légendaire. L'abri résiste et nous prenons quelques minutes de repos.

Une ouverture semble praticable tout en haut de l'éboulis. Nous le suivons difficilement jusqu'à la pièce magique, qui ne semble plus avoir grand-chose de magique, trop de gravas.

Le fond de la grotte aux monstres est béant. Il semble notre seule porte de sortie mais vers où ?

Il s'en suit plusieurs heures de lente progression dans le lit d'un ruisseau. Il fait froid, humide. Mes rhumatismes se réveillent. Aralys vient souvent à mon aide. Nos genoux et nos coudes sont écorchés. Nous trouvons une salle qui nous permettra de prendre quelque repos. Ce n'est pas confortable mais nous sommes au sec. Kassad propose de monter la garde. Nous rationnons la nourriture et les torches ne sachant pas où est la sortie. Chacun cherche un peu de repos.

Aragron, 23 Septembre An 1047

Hier nous avons été attaqué par une tribu de gnashers lors de la descente d' une cascade. Gadoum nous a fait montre de ses nouveaux talents. La pierre de sang lui a donné le pouvoir de frapper ses adversaires de projectiles magiques. Il a été très efficace. Il a été bien secondé par le reste de l' équipe. Nous avons repris notre pénible progression. Cela fût difficile, long, douloureux. Nous avons avancé pendant des heures interminables dans l'eau glacée, l'obscurité totale, en rampant, nous écorchant les mains, les coudes, les genoux. Nous avons atteint dans l'après-midi une grotte. Nos vêtements sont en lambeaux. Certains d'entre-nous sont épuisés.

Dans la grotte nous découvrons un cheval mort, une des cuisses manquante. Un feu brûle un peu plus haut. Les guerriers avancent 'prudemment'. La grotte s'élargit. 4 passages se dessinent dans le fond. De l'un des passages nous parviennent les échos d'aboiements de loups. Au même moment, 3 orcs surgissent. Le combat s'engage. Les ennemis sont rapidement rejoints de l'extérieur par une dizaine d'autres orcs dont leur chef, une chamane et un ogre. Un moment de désespoir nous envahi. Nous ne pouvons reculer dans les grottes, nos forces déclinent ... Solace vient à notre aide et par mes mains inflige un terrible châtiment à nos ennemis. Une moitié tombe sous les flammes, les autres seront abattus par les petits. Haukar et Kassad ont combattus courageusement et en portent les traces. Je fais mon possible pour les soigner mais je ne pourrait venir a bout de toute les blessures. Le temps seulement les aidera. Gadoum, Belmokas, et Aralys se portent au dehors pour évaluer notre position. Ils reviennent blêmes.

Dehors tout n'est que ruines et désolation. Des incendies parsèment la vallée. Un immense piton noir est planté près de Port-Royal. Le ciel est couvert d'un plafond bas et sombre de nuages. Nous soignons les blessures, prenons un peu de repos, un repas chaud et faisons sécher nos vêtements autour d'un bon feu. Certains réfléchissent en silence, d'autres entreprennent de fouiller les grottes. Nous découvrons une clef, sur le chef. Elle semble ouvrir un coffre sous sa paillasse. Belmokas et moi y trouvons une pierre de sang cachée au milieu de quelques pièces.

Nous décidons d'ouvrir le courrier que nous transportions. Peut-être nous aidera t'il a comprendre la situation.

« Les 7 » ont disparu. Le roi attend l'aide des Chevaliers Ecarlates pour les retrouver et lutter contre un ennemi puissant.

Aragron, 24 Septembre An 1047

Les Chevaliers Ecarlates ne viendront pas au roi. Même si nous n'avons pas leur expérience, nous iront proposer nos bras pour le combat qui s'est engagé. Haukar et moi partons à la recherche des chevaux. En approchant de l'autre entrée de la grotte nous découvrons un pan complet de la montagne effondrée. L'entrée de la grotte et les chevaux ont été enseveli. Les nuages ne sont pas très loin. Je décide d'aller voir de plus près. Cela ne me semble pas très naturel. En effet, ces nuages n'ont ni l'odeur ni l'aspect de nuages normaux. Nos ennemis ont du couvrir notre terre de ce linceul pour couper Solace de ses enfants. En effet, je sens ses forces me parvenir plus difficilement. Nous rentrons au camp avec de bien tristes nouvelles. Haukar fatigue toujours plus. De retour au camp, Belmokas et moi décidons que nous devons montrer aux autres la pierre de sang. Elle nous sera sans doute utile pour poursuivre notre bataille. Après quelques délibérations et un peu de chance, c'est Haukar qui en hérite. Il en prend possession courageusement. Nous l'aidons de note mieux dans l'épreuve mais ne pouvons lui éviter la douleur atroce de la fusion. Il y survit pourtant. Nous saurons plus tard quel héritage lui auront transmit les anciens.

Aragron, 25 Septembre An 1047

Nous marchons vers Aragron. En chemin nous ne trouvons que des maisons brûlées. Les toits des maisons sont éventrés comme si un énorme projectile les avait percuté et explosé en suite. Il ne reste âme qui vive. Auprès d'une maison dans un taillis, nous découvrons une enfant terrorisée. Elle s' appelle Tam. Nous l'emmenons avec nous. Quelqu'un à Aragron prendra soin d'elle. Pour le moment elle ne dit mot et refuse de quitter mes bras. Nous offrons une sépulture et un service religieux à ses parents.

Plus loin sur la route nous trouvons le corps sans vie de Ralugon au milieu d'une trace de pas gigantesque. Il ne reste plus qu'un seul chevalier écarlate en vie à Port-Royal. Nous improvisons a Ralugon un cairn et une cérémonie funéraire. Le pont avant Aragron a été défoncé.

Les remparts de Aragron sont intacts mais les portes sont ouvertes. Nous découvrons partout des corps griffés par des créatures que nous évaluons de la taille d'un ours. Il y a aussi des trous, comme fait par des rayons magiques puissants. Ca et la nous découvrons des traces de sang vert, comme nous en avons vu couler des tripodes. Les maisons sont globalement intactes si ce n'est qu'elles ont été pillées. L'autel de Solace a été profané. Le toit de l'auberge a explosé mais Gadoum ne trouve pas de traces de poudres. Il ne reste que des cadavres dans la ville et quelques chiens errants terrorisés. Les petits sont choqués, abattus. Ils sont trop jeunes pour se souvenir des horreurs de la guerre. Rien ne les avait préparé à ça.

Nous repartons camper dans la forêt avant de reprendre la route vers Port-Royal.

Aragron a été attaqué par des créatures bipèdes plus grandes qu'un ours avec de grandes griffes et 3 doigts au pied. Il y avait probablement des magiciens et des tripodes. Ils ne chassent pas systématiquement la vie puisque les animaux sont encore en vie pour la plupart. Ils s'intéressent au bien puisque le pillage a été systématique et méticuleux. Ils sont religieux puisqu'ils s'en sont pris à l'autel de Solace.

Avant son invasion l'ennemi a pris soin d'éliminer nos troupes de héros. Mais des héros naissent chaque jour et Solace fasse que nous devions l'un d'eux.

Que Solace protège notre route et notre nuit.