Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Journal d'une femme libre

mai 13 2004

Je m'appelle Elena Ern et ce journal est le mien. Je passerais rapidement sur ma jeunesse, il suffit de dire que je suis née à Marsales, fille de Tahar Tag tenancier du diablo loco, taverne de mauvaise réputation et d'Erika Ern, la femme du diable, malheureusement saine d'esprit.

Journal d'Elena Ern

1 Introduction

Je m'appelle Elena Ern et ce journal le mien. Je passerais rapidement sur ma jeunesse, il suffit de dire que je suis née à Marsales, fille de Tahar Tag tenancier du diablo loco, taverne de mauvaise réputation et d'Erika Ern, la femme du diable, malheureusement saine d'esprit.

À mes quinze ans, ma mère m'a promise en fiançailles à , premier fils d'un notable de Marsales. Cette union aurait permit à ma mère d'obtenir quelques avantages sur la législation en cours, d'un autre côté, le fils du notable devait y trouver son compte vu la fa con obscène dont il matait mon cul à chaque fois qu'il venait me faire la court... Le mariage été prévue le lendemain de mon dix-septième anniversaire, comme quoi le diable peut être patient... et mal avisé.

J'avais tout préparé et rien ne pouvait m'arrêter, surtout pas des hommes armés vu que je préférais être transpercée par une épée que par ce porc puant. Avec le concourt, dans le désordre, d'un chien, du prêtre malgré lui et de la rapière de mon crétin de promis, je réussi à lui filer entre les doigts au moment même de la cérémonie. J'embarquais dans la demi heure sur un bateau en partance pour Cuna. Enfin libre, sans mère tyrannique, sans père braillard et sans fiancée bavant sur moi. Du moins je le croyais.

Deux jours après mon arrivée à Cuna, un des hommes de me repérait dans une auberge. Après l'avoir laissé me suivre puis usé de mes charmes sur quelques marins pour me débarrasser de lui (puis de deux bouteilles de gnôles pour me débarrasser des marins), j'embarquais comme femme d'armes sur u bateau en direction de New Madrid.

2 Un nouveau départ

New Madrid les docks. Il faut que je trouve un bateau pour partir d'ici, cela fait une semaine que je suis ici et je crains que l'on ne me retrouve. Je vais faire le tour de quelques tavernes pour voir si il y a un vaisseau en partance. Un privateer serait parfait, mais si un marchand se présente, je refuserais pas, l'argent et la distance seront tout deux bon à prendre. Je viens de rencontrer un marchand, il voulait me prendre à bord comme fille de cabine, j'espère qu'il était connu dans le coin, se faire tomber par un fille de la moitié de leur taille ca les étonne toujours et c'est pas bon pour l'ego. Il y avait deux gars qui embauchaient á la taverne (un masaquani et un poulpe), ils me plaisaient pas... Je les ai envoyé se faire voir. J'ai fini mon verre et je suis partie sur les docks voir. Il y avait un bateau, l'Adrianne, qui semblait prêt à partir. Une trempe administrée à un des matelots à convaincue le capitaine (Jonas Abraham, un anglais) de ma valeur et je me suis installée. Ma solde est de cinquante pièces de huit par mois et une part du butin. En plus on va loin, ce qui est d'autant mieux. Un peu plus tard les deux débiles qui embauchaient à la taverne embarquent... génial.

On appareille le lendemain.

Plusieurs jours plus tard, au large de Torath Ka la vigie s'écrie que deux hommes sont à la mer, deux rescapés à priori. Krakoukas (si si ce débile de poulpe s'appelle comme ca, par ailleurs il semble que ce soit le mage de bord) nous demande de l'aider à les récupérer, ordres du capitaine tout ca. Bonne pêche, un espagnol (que l'on nomme Cabron parce que c'est la première chose qu'il ait dite) et un hollandais (enfin d'après le 'pitaine). Le capitaine Jonas semble connaître leur langue et discute avec eux. Il me demande ensuite de m'occuper d'un des rescapés, je choisi le hollandais, l'autre est laid comme un pou. Le kraken (Krakoukas... quel nom je vous jure) les guéri et je montre ses quartiers à Will. Dans la nuit, j'entends crier au feu.. Et merde ! Je me lève précipitamment et cours sur le pont. Une fois les flammes éteintes, le capitaine fait échouer le bateau sur Torath Ka. On retourne dormir. Le lendemain, le capitaine envoie des hommes couper du bois et envoie Seltus Senior (un masaquani combatant), Krakoukas (le kraken mage), Mel (une masaquani combattante), Fernando (c'est le nom de l'espagnol d'après le capitaine... je préfère Cabron personellement), Will (le hollandais) et moi chasser. Seltus, Will et moi partons vers le centre de l'île pendant que les autres péteux restent sur la plage. On se fait attaquer par des singes à coup de noix de coco et on fait retraite... saloperies.

De retour sur la plage, on trouve le bateau en feu et des traces de luttes, probablement des red men. De mieux en mieux, on sauve ce qui peut l'être, les autres chasseurs nous rejoignent en cours et on réussi à sauver un minimum. Ils ont trouvé un bateau sans voiles plus loin sur la plage, on devrait pouvoir le réparer et repartir avec. Tout le monde semble vouloir essayer de sauver d'éventuels survivants... S'ils y tiennent, il est vrai que des marins qualifiés seraient les bienvenus. Une fois le petit bateau réparé, on va vers le centre de l'île en suivant les traces. On fini par tomber sur une troupe de red men au pieds d'une statue de singe qui domine une sorte de piscine de sang (visqueux en plus). Les prisonniers survivants sont agenouillés devant la piscine... pas bon pour eux ca.

Après un bref combat, les red men reculent. Leur shaman envoie un prisonnier bouler dans la piscine et un énorme singe appairait. Il nous lance aussi un sort qui invoque plein de poissons volants et coupants. Alors que j'allais tomber le dernier red men, les poissons nous tombent dessus, je vois mon adversaire exploser, un poisson lui ayant traversé la tête. J'essaie de me dégager mais l'un d'eux me heurte à la tête et je sombre dans l'inconscience. A mon réveil la gueule de pou de l'espagnol est penchée au dessus de moi. Il ont tombé le shaman visiblement. On retourne au bateau avec cinq prisonniers encore en vie et on mets les bouts.

Mon visage à été gravement touché apparemment et j'ai perdu beaucoup de sang. Dans un sens c'est bien, ca m'empêche de penser clairement, je serais furieuse sinon. Je vais dormir.

3

Peu après notre départ, on tombe sur un scurilian naufragé. Il nous explique qu'un requin invoqué par les Ugaks a attaqué son bateau. Il semble qu'il soit commissaire de la guilde espagnole... bonne pêche. Son nom est Equias. On continue le voyage .

Rien de bien passionnant, on croise juste une frégate espagnole. Seltus a pris le poste de capitaine, c'est pas terrible au début mais il s'améliore... avant d'empirer gravement. Je pense qu'il est débile. Le 5éme jour on accoste à nouveau Torath Ka. Will et Fernando s'améliorent en massaquani, c'est pas dommage. Il y a des crabes géants sur la plage, on va un peu plus loin. Le lendemain matin Fernando, Will, Seltus et le poulpe débarquent pour chercher à manger.

Fernando revient, seul, vers 6h du soir. Le poulpe s'est fait piquer par un oursin (mais qui m'a foutu des incapables pareils ... ) et est tombé dans les pommes... On part en bateau les récupérer. Fernando dirige (très mal) la manoeuvre et on les retrouve vers 9h.

Je sauve Krakoukas.

Les jours suivants, on essaie de survivre en se rationnant... Le 13éme jour, on tombe sur 6 crabes géants, lors du combat qui s'ensuit, je suis gravement touchée et je m'écroul. Krakoukas me soigne et je me relance au combat. On tombe tous les crabes.