Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Journal de bord de Fernando de la Cruz - Chapitre III

juin 10 2004

Après à peine quatre heures de voyages nous avons repêché une sorte de crabe que les gens d'ici nomment Scurillians. C'est effectivement surprenant !Il se nomme Equias et est le seul rescapé d'un naufrage. Son bateau se rendait dans l'empire Kieran quand il s'est fait attaquer par les requins invoqués par les Red Men. Equias est un simple voyageur qui mesure la mer avec son bâton... Je ne sais pas si c'est le naufrage qui l'a rendu fou ou s'il est sérieux, mais en tout cas il a l'air sincère. Il prétend même que, contrairement aux croyances populaires, le niveau de la mer continuerait à monter, plus lentement certes, mais le phénomène s'accélèrerait de nouveau.

Seltus n'est pas le marin que je croyais. On fait du sur place un jour sur deux. On est obligé de faire escale proche de Torath Ka pour aller chercher des vivres, sinon on mourra de faim avant l'empire Kieran... Les soucis recommencent : le Kraken est tombé dans les pommes en ramassant une sorte d'oursin (ils m'ont l'air bien vénéneux les oursins d'ici !) et Seltus a contracté une forte fièvre. Sachant que les autres ne sont toujours pas remis de leurs blessures, j'ai amené le bateau jusqu'à l'endroit où se trouvait le Kraken. C'est vrai qu'au début ça m'a un peu surpris la façon de conduire ces rafiots, mais je crois avoir compris. Enfin j'espère. Sinon anecdote amusante : je viens de me rendre compte que les natifs avaient l'habitude de m'appeler «Caméron», car le premier mot que j'ai prononcé en revenant à moi a été «Cabron[[«cabron» signifie «connard» en espagnol...]]» !

Les jours passent et se ressemblent... On tente désespérément de trouver de quoi se nourrir, mais c'est loin d'être facile. Je me remets à déprimer, j'ai trop de temps libre. Avec tous les blessés et les périples de ces derniers jours, l'ambiance est au maussade. Enfin, j'en ai aussi profité pour tenter de comprendre la langue et c'est vrai que je commence à m'y faire. Heureusement que sur les rescapés, il reste un espagnol, Miguel avec qui je peux bavarder un peu. Je me suis renseigné à propos de la date, mais je n'ai absolument rien compris ! Je ne suis même pas persuadé qu'il y ait des saisons... J'essaierai de démêler cela un autre jour.

Aujourd'hui, alors que les gens commençaient à se remettre de leurs blessures, nous avons eu affaire à des crabes géants (pas des Scurillians, mais des vrais crabes démesurés). Nous avons eu un mal fou à nous en débarrasser car ils ont la carapace très dure, mais en revanche nous voilà avec beaucoup de provisions, car chacun des six crabes peut nourrir plusieurs personnes. Du coup nous allons enfin pouvoir repartir. J'ai tout de même hâte de voir des contrées un peu plus civilisées que celle là.

Ce soir nous avons décidé d'élire le nouveau capitaine : pour ma part je souhaitais juste manœuvrer le navire, mais les autres m'ont dit que pour cela, il fallait être capitaine. Alors je me suis présenté, ainsi que les deux marins jumeaux et Seltus et j'ai été élu ! J'espère que je conviendrai à la tâche... Du coup demain nous partons pour l'empire Kérian et vogue la galère ! Il faudra probablement se rationner pour arriver là-bas sans mourir de faim, mais les marins ont confectionné un filet avec des lianes pour pêcher.

Je n'ai plus trop le temps d'écrire car comme je conduis le bateau seul, je passe beaucoup de temps à la barre. Je pense l'avoir bien en main et nous progressons vite, même sans compas (enfin pour l'instant on suit la côte alors c'est plus facile). Mais les rationnements sont durs pour les hommes. J'ai déjà fait une dérogation pour que les blessés ne soient pas rationnés. Il faut qu'ils prennent des forces pour se remettre d'aplomb, d'autant plus que nous n'avons pas de médecin sur le bateau. Quoi qu'il en soit, de temps à autre nous tombons sur un banc de poissons, ce qui permet d'avoir de la nourriture fraîche. Demain nous ne verrons plus l'île de Torath Ka, et nous allons donc naviguer en pleine mer. D'ailleurs la mer a déjà changée (c'est la mer Kieran, ce n'est plus la mer des Pirates).

Nous devrions bientôt arriver en vue de Kiera, la capitale de l'empire. Ce n'est pas trop tôt, nous avons croisé hier un galion qui n'avait pas l'air trop hospitalier et nous a pris en chasse. Heureusement que notre esquif est beaucoup plus maniable que le leur, car ils avaient l'air très bien armés ! Quant au rationnement, les derniers jours ont été très bénéfiques et nous mangeons donc à notre faim. Les gens vont mieux, sauf Mel qui a du mal à guérir et Seltus qui a l'air de ne pas apprécier du tout de ne pas avoir été nommé capitaine...