Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Journal de bord de Fernando de la Cruz - Chapitre V

sept. 01 2004

Comme prévu, il nous a fallu réparer le bateau : 130 pièces de huit et 2 jours de travaux ont été nécessaires. Et encore, si on a eu ce bon prix, c'est bien parce qu'Equias connaît un type, Taratamas, capable de le faire. On a tout de même pu vendre le bois et faire le joli profit escompté.Le Kraken est allé vendre des bouts du Roc qu'il était allé chercher. Apparemment ça ce vend plutôt bien les bêtes exotiques.

Voilà 5 jours que nous avons dû fuir Kiera ! Je prends un peu le temps de remettre à jour ces notes car depuis, je n'ai pas eu le temps de le faire, trop occuper à manœuvrer le bateau au mieux... En fait, Seltus a pris l'initiative (mais je ne l'en blâme point, l'idée semblait bonne) de raconter nos aventures et comment nous avons tué un Roc : d'après lui cela nous aurait fait de la publicité et nous aurions ainsi pu décrocher de juteux contrats. Malheureusement, les gens qui ont entendu la rumeur l'ont amplifié et déformé, sûrement étonnés par l'exploit en question. Tant est si bien que les ragots nous prêtent la réputation d'être tous des mages ! Pour ne pas finir pendu sur les bateaux de l'inquisition menée par Torquemada, nous avons donc repris la mer, avec pour destination l'ouest. Mais pour feinter, nous allons passer entre les deux îles de Torath Ka. Cela arrange Equias, qui voudrait aller à La Dent, une île où vit Tressa la Rouge, seule archimage à ne pas être Kraken. D'après Equias, elle pourrait savoir comment arrêter la montée des eaux, ou comment revenir dans mon monde, ce qui, avouons le, m'a fortement motivé.

Nous n'avons finalement pas fait escale à La Dent, vu la géographie surprenante de l'île : c'est un anneau pas complètement fermé, au milieu duquel il y a un immense geyser qui doit bien faire dans les soixante mètres de haut, où est posé un manoir... Je sais que cela paraît difficile à croire, mais une fois qu'on l'a vu... Enfin, si on rajoute à tout cela le fort courant et le fait que nous ne savons absolument pas comment contacter cette mage dans son manoir, nous avons finalement passé notre chemin. Pour le reste, le sud de Torath Ka est assez similaire au nord, nous n'avons aperçu que quelques petits villages ugaks.

Les hommes sont fatigués ces derniers temps. L'ambiance commence à être malsaine. Ils ont exigé d'être payé puisque cela faisait un mois que nous avons commencé notre alliance. Je leur ai donné satisfaction, mais je n'avais pas assez pour payer Equias ou moi-même. Cela attendra que l'on arrive dans une ville où nous pourrons vendre notre cargaison de poudre. En tout cas nous ne sommes pas mécontent de quitter le rivage de Torath Ka, car cela signifie qu'on se rapproche des îles de l'ouest.

Le navire a sombré... J'ai failli me noyer, nous avons perdu Peter et les deux marins et Equias a disparu. Je commence à être là de toutes ces péripéties. Certes cela permet d'oublier le reste, mais trop c'est trop ! Que je m'explique : lorsque nous sommes arrivés en vue de l'île de Perk, un galion nous a foncé dessus. J'ai fait tout ce que j'ai pu, mais je n'ai pas réussi à le semer, ce qui fait que des pirates nous ont abordé. Malgré une farouche défense nous n'avons pu défaire l'ennemi, non seulement trop nombreux, mais qui plus est invincible ! Lorsque l'un de nous arrivait à en tuer un, celui ci se relevait ! Même en coupant les mains des pirates, ils continuaient de se battre ! Alors Mel a finit par faire la seule chose pour nous sauver : mettre le feu aux poudres. Au moins avons nous eu la satisfaction de voir les pirates revenir bredouilles. Mais j'espérais sincèrement qu'au moins leur bateau soit touché par la déflagration, mais non, je n'ai pas eu cette joie là. J'ai perdu connaissance quelques temps après (j'ai voulu récupérer à tout prix ces quelques notes et j'ai failli le payer très cher !) et n'ai reprit mes esprits que sur une plage. Depuis nous avons d'abord récupéré un peu, avant de repartir à la recherche de nourriture et d'eau. C'est à se demander si cela finira un jour ?

Nous avons trouver hier un ruisseau avec de l'eau potable et aujourd'hui un campement où des gens ont accepté de nous vendre un serpent de six mètres de long ainsi que deux ragondins. J'avoue, malgré la faim qui me tenaille, ne pas être pressé de manger du serpent.

Aujourd'hui nous avons enterré le Kraken. Alors que Mel et moi chassions, il péchait et s'est fait tuer par des crabes. Nous l'avons enterré là. La seule bonne nouvelle, c'est qu'entre le cerf que j'ai chassé, le singe que Mel a tué et le crabe géant mort à côté du Kraken, nous avons quelques provisions pour les jours à venir.

Nous devrions arriver à Swindon bientôt. Nous avons croisé des pêcheurs qui nous l'ont dit et qui nous ont vendu quelques poissons. Le moral est au plus bas, même si l'espoir d'arriver dans une ville nous donne le courage de continuer. Mais qu'allons nous encore devoir affronter ? Dieux seul le sait...