Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

0004 - Le MJ en tant qu'orateur

nov. 20 2004

Traduit de l'article Roleplaying Tips Weekly E-Zine Issue #4 de [Johnn Four], avec son aimable autorisation.D'après les sondages, les gens ont plus peur de parler en public que de mourir. Même si "maîtriser" une partie n'est pas exactement la même chose que de parler en public, j'admet que j'ai resenti une once de nervosité en septembre dernier, alors que j'installais mon écran pour commencer une nouvelle campagne après une année sans jouer.

Je pense que c'est bénéfique d'envisager la "masterisation" en tant qu'intervention en public et donc comme un moyen d'améliorer son élocution en public et ses compétences en la matière.

La semaine dernière, nous avons vu une technique simple mais efficace pour 0003 - Parler d'une voix qui accroche. Voici 3 conseils d'orateur, simples et efficaces pour rajouter de l'impact à vos parties.

  • Utilisez le contact visuel. Regardez vos joueurs pour qu'ils se sentent connectés à vous et ainsi impliquez les plus dans la partie.

- Utilisez le langage corporel. N'hésitez pas à gesticuler en accord avec la situation pour appuyer vos propos. Les gestes augmentent votre énergie et votre enthousiasme autant qu'ils donnent vie à vos histoire.

  • Soyez enthousiaste. Votre enthousiasme augmentera le niveau d'énergie de toute la table. C'est très contagieux et tout le monde s'amusera plus.

Au cours d'une session de jeu, c'est facile de s'assoir dans sa chaise, de se laisser aller et de s'enfouir sous ses bouquins et ses tableaux. En utilisant le contact visuel, le langage corporel et en étant enthousiaste, vous donnerez au jeu plus de pêche et vos joueurs vous le renverront. Vos joueurs seront suspendus à vos lèvres et tout le monde ne s'en amusera que plus.

Suivez ces conseils et partagez avec nous vos expériences.

Puissent vos parties être des réussites !

Johnn Four

patop 11/02/2005 18:25

Oui, debout ! Ne serait-ce que pour "dominer" la situation. Toutefois, moi, je garde un genou sur ma chaise, histoire de montrer à mes joueurs que je ne suis pas que conteur, mais aussi capable d'aller sournoisement fouiller dans mes bouquins. Il y a 2 phases : celle du MJ gentil qui raconte son histoire, et celle du MJ sadique qui fouille dans sa table de critiques... se planquer derrière son paravent en ricanant, ça a un côté flippant. Les joueurs mouftent pas, ils attendent dans l'angoisse... et ça fait partie du plaisir.

looping 04/02/2005 13:44

Oui, et puis aussi, j'insiste sur la quasi nécessité d'être debout lors d'une scéance, c'est plus captivant pour les joueurs et ça muscle les fesses!

LeFourbissime 21/12/2004 15:54

Sachez aussi utiliser le silence - c'est un outil assez pratique dans certaines circonstances. Que ce soit pour rappeler vos joueurs à l'ordre si ils sont dissipés (utilisez le silence "absent"), ou pour faire monter un peu la tension à un instant critique (utilisez le silence "sadique", en scrutant vos joueurs avec un sourire en coin)