Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

0005 - Transformer les énigmes en intéressantes parties de roleplay

nov. 28 2004

Traduit de l'article Roleplaying Tips Weekly E-Zine Issue #5 de [Johnn Four], avec son aimable autorisation.Les énigmes et autres réflexions représentent une part importante dans les jeux de rôle. Même dans les groupes qui n'en sont pas fan, une réflexion de temps à autre provoque un changement d'ambiance, et les changements d'ambiance sont essentiels lorsqu'il s'agit de cultiver l'intérêt des joueurs.

Les énigmes classiques dans le plus pur style "Donjon" sont amusantes, mais mes favorites sont celles qui :

  • encouragent le roleplay,
  • permettent d'interpréter la solution au sein du jeu,
  • s'intègrent au jeu de façon crédible,
  • rajoutent de la profondeur à la campagne en cours.

Ma meilleur ressource pour ces petits jeux de réflexion sont les livres et les magazines d'énigmes. Vous trouverez souvent ce genre d'ouvrages dans les rayons "Jeux" ou "Loisirs". (NdT : en français, certains anciens se rappelleront des excellents magazines Jeux et Stratégie qu'on trouve encore par ci par là au détour d'une brocante ou d'une vente sur e-bay)

Je n'ai aucune idée précise sur la façon de créer une énigme de façon générale, mais à mon sens, le processus se sépare en trois phases : la mise en place, la méthode et la solution.

La mise en place présente les paramètres ou les règles de l'énigme, ainsi que les participants et le setting concerné. La clef est de convertir ces informations pour que le tout deviennent une partie intégrante de votre jeu.

La méthode est la façon de résoudre l'énigme pour les participants. C'est la partie la plus importante, puisque c'est celle qui détermine comment vos joueurs, et leurs personnages, vont trouver la solution. Les meilleures méthodes sont celles qui forcent à l'action, comme quand quelqu'un doit réaliser quelque chose. J'ai toujours trouvé les énigmes mathématiques peu interessantes en matière de roleplay, consistant uniquement à poser des chiffres ou des lettres sur le papier, ce qui ne fait que ralentir le jeu (NdT : je rejoins John sur le sujet. De plus, ce genre d'énigmes fait réfléchir le joueur, et non le personnage, ce qui peut largement poser des problèmes quand un joueur intelligent joue un barbare con comme ses pieds et trouve la solution d'une énigme complexe).

La solution est bien évidemment la réponse à l'énigme, mais contient également la récompense (vous devriez toujours en proposer une). Et soyez toujours flexible au cas ou vos joueurs trouvent une solution alternative. Rien n'est plus malin et imprévisible qu'un groupe de joueurs dans l'adversité.

Voici un exemple tiré du livre "The Giant Book of Puzzles & Games", de Sheila Anne Barry, Sterling Publishing Company Inc., 1978, que j'ai déniché dans une bourse aux livres l'an dernier :

Le Roi Sage

"Au cours du moyen-age, un roi Nordique eut un problème. Ses fils étaient bons amis, et il refusaient qu'ils se querellent à sa mort pour la division du royaume. Il ne voulait pas spécifier dans son testament qu'il souhaitait que ses fils se partagent ses biens de façon équitable, ce qui n'aurait pas manqué de provoquer moult disputes.

Finalement, il trouva un moyen astucieux mais néanmoins simple d'assurer une distribution totalement équitable de toutes ses possession. Qu'écrivit-il dans son testament ?"

Voilà, la mise en place est faite. L'idée est de fournir un moyen de diviser les biens du roi en part égales de telle manière qu'aucune contestation ne soit possible. Le genre est déjà de la fantasy, mais est facilement adaptable à la plupart des univers.

Il existe de multiples options quant à la méthode. N'importe quelle personne ou organisation pourrait prendre la place du roi. Personnellent, je choisirais plutôt une personne, un représentant de l'autorite pour augmenter l'intensité dramatique du scénario : un maire, un noble ou un maître/employeur/père/grand-père/allié des personnages sera toujours du meilleur effet. Même un simple fermier, ennuyé par le potentiel éclatement de sa famille lors de son voyage vers l'au delà pourrait faire l'affaire. Le problème doit être présenté aux personnages, qui doivent discuter des réponses et donner la solution.

Pour épaissir la sauce, j'imposerais peut-être aux joueurs de trouver une solution qui n'offense en rien les personnes concernées. Peut-être simplement parce que la ou les personnes en questions sont suceptibles et/ou puissantes.

Ou alors, j'introduirais une limite de temps pour faire monter la pression. Ou encore, d'autres groupes pourraient rechercher eux même une solution : le roi pourrait avoir demandé à tous les hommes les plus sages du royaume avant de choisir parmi les solutions proposées.

La solution apporte son lot de récompenses. Les fils pourraient simplement être deux des personnages des joueurs et leurs noms n'apparaitront dans le testament qu'une fois que la solution aura été acceptée. Oui alors la récompense pourrait être des remerciements publics du roi lui-même. On encore ce n'était qu'un test qui amènera bien d'autres opportunités d'aventures.

Comment faire plus retors ? C'est très simple, et celà augmente encore une fois l'intensité dramatique, l'intéret et le fun de la situation (NdT : cf. Le Double-cross). Par exemple, le roi pourrait se servir de ce problème pour évaluer deux groupes de personnages, dans le but d'en envoyer un dans une mission dangereuse. Et si la mission en question devait échouer et non réussir ? Il enverrait à coup sur le groupe ayant été le moins doué dans la résolution du problème. Mais l'autre comprendrait-il ?

Et les joueurs pourraient eu avoir vent de cette machinataion. Quelle serait alors leur réaction ? Saboteraient ils la mission ? Que vont perser les oueurs quand l'autre groupe avouera ne pas avoir trouvé de solution ? De nombreuses opportunités en perspective !

Voici deux autres situations issues du même livres, histoire de vous fournir des opportunités de jeu :

Les deux frères

"Un roi saxon, mécontent de l'avidité de ses deux fils, laissa une réserve curieuse sur son testament : ses fils devaient chevaucher d'une petite ville en bordure du royaume jusqu'à la capitale, aux portes du chateau royal, sans mettre pied à terre plus d'une fois. Le fils dont le cheval arriverait en second recevrait l'intégralité de l'héritage.

Quand le roi mouru, les fils commencèrent leur "course", allant le plus lentement possible durant des jours. Pris par le sommeil, ils finirent chacun par s'arréter dans une auberge, qui fruit du hasard, s'avéra être la même. Le lendemain matin ils quittèrent l'auberge en même temps. L'un des deux chuchotta quelque chose à l'oreille de son frère avant de se mettre en selle. Ils éclatèrent de rire, sautèrent sur les montures et filèrent au triple galop vers la capitale.

Peu importe le "vainqueur", mais pouvez vous deviner ce qu'a chuchotté le frère ?"

Quand la mort frappe l'écuyer

"Dans une petite ville anglaise, il y a fort longtemps, on racontait cette histoire : c'était un chaud dimanche d'été. L'écuyer et sa femme étaient à l'église quand l'écuyer s'endormit. Il réva qu'il était un noble français au temps de la Révolution. Il avait été condamné à mort, et attendait la chute de la guillotine. Sa femme s'aperçu qu'il dormait et lui tapa doucement sur le cou avec son éventail. Le choc fut si grand - eut-égard à son rève - que l'écuyer mouru immédiatement.

Cette histoire peut-elle être vraie ? Pourquoi ?

Essayez l'une de ces "énigmes", et partagez avec nous vos expériences.

Bon jeu !

Johnn Four

GGMDTA 28/06/2005 01:25

La réponse à l'énigme du Roi Sage est la suivante : le premier frère fera deux parts avec l'héritage de son père, et le second choisira qui prend quelle part. Ainsi, les deux frères seront forcément d'accord.
Il n'est cependant pas toujours évident de mettre en place de telles énigmes, mais je suis d'accord avec le fait qu'on peut les adapter. Attention toutefois aux usages inatendus de magie de la part des joueurs pour résoudre la question...

castor 07/12/2004 00:31

Je pense qu'il n'y avait plus d'écuyers et de chevaliers à la révolution, donc c'est faux

Bien vu le coup des chevaux

Orion 02/12/2004 23:00

Moi j'ai trouvé la solution (une solution ?) concernant la course des deux chevaux.



Il a tout simplement proposé à son frère d'échanger leurs chevaux.