Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

0008 - Les langues imaginaires titillent l'esprit et ajoutent de la profondeur à vos campagnes

déc. 18 2004

Traduit de l'article Roleplaying Tips Weekly E-Zine Issue #8 de [Johnn Four], avec son aimable autorisation.Je me rappelle la première fois où j'ai joué en utilisant le "langage local" de mon groupe de jeu. Ce fut une superbe expérience. En utilisant des mots étrangers et imaginaires, je me sentais vraiment originaire du monde dans lequel je jouais. Cela avait ajouté de la profondeur et du style à la campagne que je ne pourrais jamais oublier.

La plus simple façon d'introduire un langage à vos parties est de poser des règles de dénomination des personnages. Comment se nomme les gens et les monstres dans vos parties ? La campagne dans laquelle je jouais, utilisais constamment des noms à consonnances françaises avec un système de préfixes pour indiquer le rang de la personne. Par exemple, tous les nobles portaient le suffixe Al' devant leur nom.

Cette technique simple eu un grand impact sur notre jeu. A chaque fois que les PJ et les PNJs se présentaient, nous connaissions de suite la position sociale des uns et des autres : avions nous à faire à un noble ou un homme du peuple ? Ca change grandement les choses. De plus, dès que nous rencontrions quelqu'un dont le nom ne sonnais pas français, nous savions que c'était un étranger... et au bout d'un moment, nous commencions même à directement les traiter en conséquence.

Une autre façon pour amener les langues et d'inventer votre propre système liguistique et de l'imposer à tous les PJs (et PNJs) qui risqueraient de ne pas se faire comprendre s'ils décidaient de ne pas l'utiliser.

Prenons par exemple le Latin Porcin[[NdT : le Pig Latin traduit par mes soins en Latin Porcin est une sorte de javanais anglais. La méthode de transformation consiste à renvoyer la première lettre d'un mot à la fin de celui-ci et de faire suivre cette lettre par une syllabe fixe de votre choix. Ainsi pig latin donne igpay atinlay et latin porcin donne atinay orcinpay.]]. On dirait une idée stupide mais comme le Latin Porcin[[<1>]] transforme tous les mots de la même manière, tout le monde peut le déchiffrer et participer.

Encore mieux : créez vous votre version de Latin Porcin [[<1>]]. Imaginez une seule règle, simple, applicable à tous les mots. Par exemple, ajoutez innag entre toutes les syllabes des mots (les mots d'une syllabe commencent tout simplement par innag). Minnagaintinnageninnagant, vinnagous avinnagez vinnagotrinnage prinnagoprinnage linnaganguinnage !

Ca marche. Ca rajoute de l'excitation au roleplay et du style à vos parties. Pourquoi ? Je suis pas certain mais je pense que cela permet aux gens d'utiliser leur cerveau d'une façon différente à celle auquels ils sont habitués. Cela nécessite de la concentration et l'apprentissage d'une nouvelle compétence pour devenir efficace en Latin Porcin[[<1>]]. De plus, les langues deviennent des petites intrigues sur le fonctionnement de votre univers - des intrigues subtiles qui rajoutent de la profondeur à vos parties.

Voici quelques conseils avant d'utiliser un langage maison :

  • Rédidez les règles de votre langue par écrit. Si vous réussissez à les rédiger, c'est que vous les comprennez parfaitement - car si vous ne les comprenez pas, qui le pourra ?

- Le latin porcin[[<1>]] et les langues maisons seront nouveaux et très amusants au début. Rigolez aux premières blagues puis traitez le sujet avec sérieux et respect. Les joueurs ne tarderont pas à suivre votre exemple et se prendront au jeu.

  • Etablissez et faites respectez des règles sociales utilisant le langage lors de vos parties. Faites savoir aux joueurs qui parle et quels implications sociales cela pourrait avoir s'ils dérivent et se mettent à parler en "pur français". Des PNJs pourraient devenir suspicieux car ils ne connaissent pas le "pur français". Les personnages pourraient aussi être catalogués étrangers ou hérétiques.

- Laissez le temps faire son oeuvre. N'abandonnez pas avant d'avoir eu au moins une conversation se déroulant à peut près normalement. Il se peut que cela prenne du temps mais l'effort et l'attente sont vraiment récompensés. La première "vrai" conversation est magique et inoubliable.

Voici une astuce pour créer de difficiles langues écrites qui peuvent quand même être décodées par les joueurs. Créez trois règles de changement de lettre ou de remplacement de phrases pour faire votre propre langue. Par exemple :

  • Changez tous les A en UUR.
  • * Chuurngez tous les CH en KL.
  • * Kluurngez tous les N en K.

Et muuriktenuurkt uurvez votre lurrkgue imuurgikuurires!

Conseil : si vous aimez cette idée (par exemple pour des player handouts) imaginez ce que vous pouvez obtenir avec la fonction Trouver et Remplacer de votre éditeur de texte ainsi que pour en inventer d'autres !

Une dernière méthode consiste à inventer de nouveaux mots pour les noms et les verbes et à les introduire au fur et à mesure des parties. Pas de systèmes ou de règles nécessaires, invetez les mots et remplacez les. Choississez des mots courants pour que les joueurs y soient fréquemment confrontés : or, épée, roi, mage, attaque, etc.

Inventez, un système de rétribution/pénalité pour encourager vos joueurs à utiliser les nouveaux mots. Par exemple, distribuer de l'expérience ou des points de destin chaque fois qu'un joueur utilise un nouveau mot et retirez en un chaque fois qu'un joueur dérape et utilise l'ancien mot. Je suggère néanmoins, de ne pas faire perdre trop d'expérience aux joueurs qui dérapent trop souvent - limitez la perte d'XPs au gains obtenus par la bonne utilisation de la langue.

Enfin, diminuer au fur et à mesure le nombre de nouveau mots introduits dans votre langage. Vous vous rappelez tous ces termes à apprendre en biologie ? Pas vraiment marrant. Essayer la fréquence d'un mot par partie et augmentez le nombre de mots si cela plait à vos joueurs.

Créez vos propres langues et n'hésitez pas à nous faire savoir comment cela a affecté vos parties.

Puissent vos parties être des réussites !

Johnn Four

Torgan 22/12/2004 19:31

J'avoue que là je suis assez dubitatif également. Et attendez de lire l'article n° 9, ça va être encore pire. En tout cas, voilà quelque chose que je ne risque pas d'utiliser dans une de mes parties.

Bertrand 21/12/2004 16:22

Pareil, autant la première partie sur les différentes façon de nommer les gens selon leurs rangs me semble jouable et intéressante ; autant la seconde partie sur le latin porcin et les langues totalement imaginaires me semblent à peu près inaplicable ou dans tous les cas franchement lourdos...

LeFourbissime 21/12/2004 15:50

Là je dois avouer que je reste vraiment sceptique sur l'intérêt d'un tel "outil" en jeu.