Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Journal de Bord de Fernando de la Cruz - Chapitre XIII

juin 01 2005

19 juin 583 : non mais je rêve ! Les autres ne se sont même pas rendu compte qu'ils libéraient Tomas, ni même qui ce dernier pouvait bien être. Mais ils sont affligeants ! On navigue un mois et ils ne savent même plus pourquoi ! Si je n'étais pas prisonnier de ce monde, je les laisserai bien finir tous noyés, des fois je me dis qu'ils le méritent. Dieu me pardonne ces idées malsaines qu'ils m'inspirent. Toujours est-il que Tomas et ses hommes nous ont accueilli à bord de leur bateau. Eux aussi ont eu maille à partir avec l'empire Kieran et le fuient désormais.

L'autre bonne nouvelle c'est que nous sommes allés expliquer la situation à Tomas dans sa cabine. Pour nous remercier de l'avoir libérer et voulant participer à notre (mais dois-je dire « ma » quand je vois comment les autres s'impliquent ?) quête, il m'a très volontiers remis la larme de Lys. Il nous a aussi expliqué comment s'en servir : il faut la tenir dans sa main et déclamer son plus grand malheur ; lorsque l'une des larmes touchera la gemme, Lys (celle qui a créé le joyau, lors de la mort de ses 12 fils) dira alors à celui qui tient la pierre ce qu'il veut savoir.

Tomas nous a aussi dit suspecter que la magie des sorcières et celle des Ugaks soient liées. Or la magie élémentaire a de manière notoire peu d'effet sur la magie Ugak. Ce serait pour cela, d'après lui, que la flotte des archimages envoyée pour détruire les trois sorcières n'a pas eu l'effet escompté. Il nous a conseillé en tout cas de rassembler le maximum de bateaux lorsque nous déciderons de nous y rendre.

11 juillet 583 : nous revoilà à Nueva Madrid. Clash m'a suggéré d'essayer la gemme de suite au lieu de la remettre à la guilde espagnole. Il pense en effet que ce puissant artefact attirerait trop la convoitise. C'est vrai que cela se tient. Si nous avons les noms nous ne pourrons pas les perdre, tandis qu'une gemme?

J'ai essayé de prier à l'église en me rappelant mon malheur d'être arrivé ici mais cela n'a pas suffit à me tirer de larmes.

Sinon je suis aussi passé à la guilde récupérer un nouveau surcot. Là, ils m'ont expliqué qu'un français du nom de François Pétaine, grand collectionneur d'objets d'art de notre monde, aurait peut être récupéré des barriques d'eau pure durant ses incursions. Il a été à l'origine d'une nouvelle ville, Xaxa, où il tient son auberge « Le repos de minuit »[[en français dans le texte.]].

12 juillet 583 : nous partons vers Xaxa à bord d'un nouveau bateau, « El Neptuno ». Kylie, la mage de l'air que les autres ont sauvés dans l'empire Kieran, nous accompagne. Il y a aussi un Grael, ces fameux hommes morses, qui fait désormais parti de l'équipage.

19 juillet 583 : François s'avère être un hôte excellent, très bon vivant. Il n'a malheureusement pas d'eau pure, mais nous a offert le repas hier ainsi qu'un très bon vin en échange de nos histoires. Il nous a conseillé de nous rendre sur la Mer Flotsam, cette mer tristement célèbre où arrivent les bateaux venus de notre monde. C'est la mer centrale jonchée de débris de bateau qui apparaît sur toute les cartes et que nous avons toujours essayé d'éviter. Il n'est pas besoin d'aller jusqu'à Devil Cross, le centre de la faille (là où nous devrons nous rendre pour affronter les sorcières), ce qui n'est déjà pas si mal.

24 juillet 583 : nous arrivons dans la Mer Flotsam. Nous avons jeté l'ancre près d'une ancienne ville engloutie. C'est assez surprenant comme sensation. Nous avons trouvé cette ville en voyant un vieux bateau masaquani complètement pourri, mais flottant. En fait il s'est avéré qu'il était posé sur le toit d'une ancienne maison.

25 juillet 583 : C'est fait, nous avons récupéré de l'eau !

Nous sommes tombés sur un galion espagnol, le Maria Teresa vers midi, sans voile, avec le mât cassé. Des sales engeances tentaculaires en sont sortis pour nous agresser ainsi qu'une pieuvre géante. Mais nous étions bien préparés cette fois, et même si le combat qui s'en est suivi a été dur, nous avons vaincu ces ignobles créatures. Les mages ont été les plus touchés et je ne sais pas si Kylie pourra s'en sortir. En tout cas j'ai pu apprécier la force physique phénoménale du Grael.

Pour notre chance, il y avait plusieurs tonneaux d'eau à bord. Alors nous avons prélevés des échantillons dans chacun des tonneaux. Il n'y a plus qu'à espérer que ce soit réellement de l'eau pure, enfin de l'eau qui vienne de notre monde.