Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Journal de Bord de Fernando de la Cruz - Chapitre XIV

août 05 2005

Je suis peut-être un peu trop enthousiaste... Après investigation, la figure de proue du Maria Teresa est magique. Elle a une forme de requin et rendrait nos attaques plus dévastatrices. Cela dit, vu que nous n'avons jamais attaqué quiconque, je doute que cela nous soit d'une grande utilité. Ce qui m'inquiète plus, c'est que je pensais que le bateau venait directement de notre monde, mais s'il a des artefacts magiques à bord, j'ai bien peur que ce ne soit pas le cas. Du coup l'eau que nous avons récupérée n'est peut-être pas issue de notre monde... Enfin toujours est-il qu'Elena a pu soigner Jade et Kylie, ce n'est déjà pas si mal. Nous allons repartir pour dormir loin d'ici.

Décidément, cette journée est très mouvementée ! Alors que je commençais à manœuvrer le bateau, le brouillard s'est levé et une voix nous a parlé, une voix que je connaissais puisque c'est celle qui a attiré le bateau sur lequel j'officiais vers ce monde ! Elle nous a cependant félicité pour cette jolie victoire, tout en nous indiquant qu'il faudra tout de même l'épée du roi Amemnus, le cœur du dernier archimage et ce que les Krakens ont perdu. C'est un discours des plus imbitables pour moi, tout comme la raison de cette voix. Si elle est bénéfique, pourquoi m'avoir amené sur ce monde ? Enfin je présume que c'est potentiellement pour les aider, mais si c'est pour couler tous les navires qui arrivent de mon monde, je ne vois pas quelle aide on pourra apporter à « la voix ». D'autant qu'elle ne s'était nullement re-manifestée depuis lors. Et puis quand bien même, ce ne sont pas des manières ! Qui plus est, Tressa semblait dire que c'étaient plutôt des sirènes qui attiraient les bateaux vers ce monde. Enfin, pour finir cette journée étrange, lorsque le brouillard s'est levé environ une heure après, nous n'étions plus sur la Mer Flotsam... Ah oui, Tarikos m'a expliqué que les Krakens ont perdu ce qu'ils voulaient utiliser en dernier secours lors de la tentative d'extermination des sorcières (quand leur flotte s'est faite éradiquer). Et il m'a aussi dit que les Krakens n'avaient pas de cœurs, ce qui laisserait penser que le cœur du dernier archimage serait celui de Tressa !

27 juillet 583 : nous revoilà déjà à Xaxa ! La magie du brouillard devait être bien puissante. François m'a quelque peu rassuré sur les manifestations magiques : il semblerait que certaines des peintures de notre monde qu'il a ramenées soient magiques ! Cela peut vouloir dire que le Maria Teresa vient directement de notre monde. Il nous a également appris que la dernière fois que le fils du roi Amemnus a été vu, c'était il y a trois semaines à Tulago, lors de la prise de la ville par l'Ollonais et ses pirates, les plus terribles qui soient d'après les rumeurs : quand il prend une ville, il y va avec ses 500 pirates. Il pille tout ce qu'il y a, tout en faisant le maximum de dégâts. Comme pour le reste il ne sait pas, nous allons nous rendre à Baltimus pour essayer d'avoir plus d'informations.

28 juillet 583 : Baltimus est un port immense. Il y a là le Manowar de l'Amiral Nelson Duckworth, le célèbre chasseur de pirates que nous avons déjà croisé. Nous avons essayé de le voir avec Clash pour le sensibiliser au problème des pirates de l'Ollonais, mais on ne peut décidément rien attendre des Anglais ! Je pensais qu'étant sur un monde hostile et loin de notre bonne vieille terre, les différents entre les Anglais et les autres nations seraient amoindries (c'est d'ailleurs avec joie que j'accompagnais notre premier capitaine anglais, Jonas Abrahams, quand je suis arrivé ici). Mais que nenni, ces « chasseurs de pirates » ne s'en prennent qu'à des petits groupes ! Ce ne sont que des petits cons prétentieux et lâches. Du coup nous allons passer vers Bluth's Crown pour nous renseigner sur le cœur de l'archimage. Avec tous les mages qu'il y a là-bas, c'est bien le diable si nous ne trouvons pas des informations. Mais avant de partir, nous avons échangé notre figure de proue contre une autre en forme de dragon, qui crache du feu lorsqu'on prononce le mot « Draconis ». Enfin trois fois par jour, mais c'est déjà pas mal, si on venait à se faire attaquer.

1er août 583 : nous sommes arrivés au soir à Bluth's Crown. Et encore une fois pour apprendre de mauvaises nouvelles : les pierres qui font la magie disparaissent (leur langue a beau être simple, des fois je ne suis pas sûr de très bien comprendre... la magie serait due à des pierres ?). Pour contrer cela il faudrait trouver des composantes des quatre éléments : de la lave du cœur du volcan de Torath Ka, de l'air du plus haut des Montagnes Coaker, de l'or des montages Kéhanas et de l'eau du plus profond de la Mer Flotsam (eh bien voyons, rien que ça...). En attendant, les mages lancent des sorts à effets plus ou moins aléatoires. En ce qui concerne nos questions, ils nous expliquent que ce qu'ont perdu les Krakens, c'est un objet qui concentre les quatre éléments. Pour le cœur du dernier archimage, ils ne voient pas vraiment, même si certains objets magiques font références au cœur : le cœur saignant est par exemple un objet d'une grande puissance curative. Nous allons poursuivre notre enquête en allant voir Tressa, tout en tentant de récupérer de la lave ; je ne comprends toujours pas pourquoi les autres se sentent obligés de résoudre tous les problèmes des autres, alors que nous avons plus que notre lot de soucis ! Enfin bon, si c'est nécessaire... En tous cas ce soir nous devrions bien dormir car nos hôtes comptent nous offrir leur fameux arrache-boyaux.

5 août 583 : alors que nous commencions à longer les côtes de Torath Ka, nous avons aperçu une épaisse fumée sur l'eau. En nous approchant, nous avons pu constater que la mer était en feu, sur environ cinq miles ! Et juste devant les flammes, un bateau comme le notre, voiles baissées. Un bateau Kraken, à moitié en feu, sur lequel un Kraken roussi nous a fait signe. Après l'avoir secouru, il nous a expliqué qu'il était à la recherche d'un objet incommensurable (une grande sphère qui n'est autre que ce que les Krakens ont perdu), lorsqu'il s'est fait attaquer par des créatures reptiliennes enflammées. L'objet fait la hauteur de cinq bateaux et est gardé par les créatures en question. Elles craignent l'eau mais les armes normales ont tendance à fondre à leur contact. Du coup, après avoir humidifié nos voiles et notre bateau, nous sommes partis affronter les bêtes. En fait il est possible de naviguer car il existe une sorte de chenal entre les flammes. Et c'est vrai que la sphère est réellement énorme. Nous n'avons pas eu trop de mal à nous défaire des créatures, surtout grâce à Tarikos. Puis après avoir examiné cette sphère, qui possède deux empreintes de mains sur le haut, nous avons récupéré des cordes et l'avons remorquée hors des flammes. Et lorsque nous sommes enfin sortis de la zone enflammée, nous avons eu la surprise de voir un énorme bateau orné d'or doté d'un symbole de Léviathan sur les voiles. Le Haut Amiral Kraken Kaspian nous a alors accueilli et s'est entretenu avec nous. Dans la sphère, une arme ultime mélangeant les quatre éléments, mais son activation requiert un sacrifice qu'ils n'ont pas voulu faire à l'époque. Pour l'ouvrir, il faut la main d'un archimage et la main d'un homme venant d'un autre monde et a priori un sacrifice : pour le Kraken c'est abandonner toute magie, pour l'humain il ne sait pas. En tous cas tout ça ne m'a pas trop plu car tous les regards se sont tournés vers moi lorsqu'il s'est agit d'un humain, comme si j'étais le seul de ce monde ! Lui nous a cependant indiqué qu'il est prêt à tenter l'aventure quitte à y laisser sa magie. Quant au cœur du dernier archimage, il pense bien que c'est de Tressa dont il s'agit.