Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Journal de Bord de Fernando de la Cruz - Chapitre XVI

févr. 28 2006

16 septembre 583 : le prince Alain s'est éclipsé ! Il a juste laissé une note comme quoi c'est Barbenoire qui aurait l'épée. Devant l'insistance de Tarikos, nous repartons pour Tulago pour tenter de voir si Jude n'est pas fait prisonnier quelque part. 18 septembre 583 : Tulago est complètement vide ! Nous avons juste retrouvé un charnier avec cinquante corps. Nous n'avons pas pu identifier le corps de Jude. Sinon Blarh a trouvé une épée très bien équilibrée et Clash une carte au trésor située sur l'île de Perck (la même que celle où se situe Bluth's Crown).

20 septembre 583 : étonnamment, les autres ont insisté pour qu'on aille voir si on peut trouver ce trésor, en passant par Shark Bay. C'est le comble de l'irresponsabilité je crois...

23 septembre 583 : nous sommes à Shark Bay où les autres ont voulu trouver un guide pour le trésor. Ils sont tous revenus les uns après les autres, tous complètement saouls. Ils ont déclenché une bagarre générale dans un troquet... Finalement c'est peut être ça plutôt le comble de l'irresponsabilité. Peu après leur retour, un certain Ector Ellisandre est venu proposer ses services pour nous mener au trésor, mais comme il demande trop cher il a été éconduit. Faute d'indices, les autres reviennent à la raison (enfin au moins Clash) et nous allons remettre le cap vers Bluth's Crown.

24 septembre 583 : Tomas de Orinjo est à Bluth's Crown. Nous venons d'apprendre que la mer a monté de dix centimètres en deux jours ! A ce rythme là, Fif nous dit que nous n'avons plus que deux semaines pour agir ! Nous aurions préféré avoir l'épée, mais apparemment Barbenoire serait invulnérable. Du coup nous allons partir incessamment sous peu pour Nueva Madrid, essayer de convaincre la guilde espagnole de nous prêter main forte. Certains mages viendront avec nous, ainsi que Tomas et ses hommes. Mais cela ne fait pas beaucoup malgré tout. Les mages ont cependant participer de manière matérielle en nous donnant des effets magiques, comme deux flintlock pistol qui rechargent seuls, des potions pour voler et d'autres parchemins.

28 septembre 583 : jamais je n'ai navigué aussi vite ! Les mages de l'air sont d'une redoutable efficacité. Nous sommes déjà à Nueva Madrid. La guilde Espagnole a accepté de nous affréter un galion armé. Notre équipage sera donc constitué de notre ancien sloop, notre brigandine et celle de Tomas et du galion de la guilde. Nous amenons aussi un sloop chargé de poudre pour le faire exploser sur les sorcières. Espérons que cela fonctionne et que cela suffise ! Nous sommes aussi aller récupérer notre solde à la guilde, comme si cela avait encore de l'importance ! Enfin je présume que c'est un signe d'optimisme, tous les hommes préférant songer que nous reviendrons. J'ai pour ma part fait un petit détour vers la cathédrale, manière de retrouver un peu de réconfort en ces moments de doute. Nous partirons demain.