Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Crysto Telskié

mai 12 2006

[caption id="attachment_" align="alignleft" width="320" caption="Crysto Telskié"][/caption]Crysto est un ranger taciturne au possible, vivant réclus dans une forêt du nord est du Perennland, tout proche des terres de Iuz. Il abhorre tout particulièrement les gobelinoides, qui ont massacrés nombre de ses amis, ainsi que les morts vivants, qui sont cause de bien des tourments qu'il a dû enduré.

Description et caractère

Description

27 ans, 1m82, environ 85 kgs. Les yeux marrons et les cheveux bruns.

Une épée longue et une courte cisent à sa ceinture et un arc long et un carquois en bandoulière. Une cape par dessus sa tunique et son armure de cuir clouté.

Caractère

Depuis la fin de son apprentissage, le sort n'a pas réussi à Crysto. Il a d'abord perdu ses parents lors d'un raid des orques de Iuz, puis il a cru a plusieurs reprises avoir perdu sa douce et tendre, Lancyne.

La succession des galères, amplifiant son caractère reservé, ont fait de lui quelqu'un d'extrémement taciturne, qui ne se confiera jamais.

S'il aidera volontier les voyageurs perdus, ce sera sans leur demander ni comment ni pourquoi ils sont arrivés là. Et gare à ceux qui auraient le malheur de l'offenser ou de tenter de le flouer !

Ses quelques instants de paix, il les connait les rares fois où Valy, la petite fille qu'il a recueilli il ya des années de cela, revient le voir. Il voyait en elle la fille qu'il aurait aimé avoir avec Lancyne. Mais Valy, si elle a connu le même sort que lui (ses parents sont morts dans une rixe contre des orques), n'a pas choisi la même voie que lui. Elle a toujours préféré la magie, et une forêt isolée non loin des terres de Iuz n'était pas un endroit très indiqué ni très passionnant pour une jeune fille. Malgré tout, il aime bien la candeur (peut être feinte) de la jeune fille, et apprécie sa compagnie.

Histoire

Enfance et jeunesse

Depuis toujours j'ai vécu dans la Grande forêt de Schnarpwood, entouré de moultes rangers et autres druides vivant là (dans la comté de Mélinda au fin fond du Perenland), et qui constituaient mon unique famille. Mon enfance fut paisible, enfin comme peut l'être l'enfance d'un gamin en proie aux pillages des orques et autres créatures toutes plus maléfiques les unes que les autres. Mais la petite bande formée par mes parents et leurs quelques amis se débrouillait pas mal quand il s'agissait de terrasser de l'orque, et du coup cela me permit à la fois de ne pas être trop embété par ces viles créatures et à la fois d'apprendre à leur tendre des pièges et à leur pourrir la vie, qui je dois bien le reconnaître est assez pourrie comme ça. Toujours est-il que depuis tout petit, je n'ai pas tellement porté dans mon coeur ces sales bêtes.

Je dois aussi dire que Lancyne m'a beaucoup aidé à passer une jeunesse insouciante. C'était la seule camarade de mon âge, mais nous nous entendions très bien, pour le bonheur de tous. Il y avait bien d'autres mômes, mais plus vieux et plus stupides, et nous ne nous mélangions que rarement avec eux.

Adolescence

Vu mon éducation et mes aptitudes physiques, je décidais donc d'exercer la même profession que mes parents, à savoir ranger. Avec un peu de recul, je ne vois de toute façon pas ce que j'aurais pu faire d'autre et ne m'en suis jamais réellement préoccupé d'ailleurs. Mon père m'apprenait les nombreuses passes d'armes qu'il connaissait, tandis que ma mère m'apprenait à m'orienter, à me nourrir de ce que je trouvais dans la forêt et à survivre dans ces endroits parfois hostiles. Je commençais même à partir en mission avec les “anciens”, laissant parfois Lancyne derrière, parfois l'amenant avec moi, enfin nous. Dans l'ensemble je m'amusais bien.

Vers mes 19 ans, Lancyne s'en fut pour accomplir la fin de son pprentissage, qui devait la faire “officiellement” devenir une ranger. Je ne fus pas autorisé à l'accompagner car je n'avais pas les 20 ans requis et ce genre de missions se déroulent toujours en solitaire. Je dû donc attendre mes 20 ans pour partir aussi à l'aventure. Sachant que cela durait un peu plus d'un an, je trouvais cela plutôt ennuyeux car Lancyne n'était pas revenue lorsque je dû partir. Enfin, je me rassurais en me disant que les rangers sont des gens solitaires et que de toute façon je ne tarderais pas à la revoir. Ce faisant, je m'en fus donc errer dans le vaste monde (plus particulièrement les forêts, il va de soit) à la découverte de tous ce qui était bon à apprendre. Mis à part quelques échaffourées par-ci par-là, rien de notable ne se produisit et je revins un an plus tard dans ma forêt natale, tout prêt de Mélinda.

Je n'étais pas préparé à un tel choc. Plus rien ne subsistait de Mélinda, les rumeurs colportaient que le seigneur avait abandonné son château et avait fui, laissant derrière lui la contrée sans défense, en prise avec des milliers d'orques, qui avaient tout détruit avant de se faire à leur tour détruire par les armées du Perenland. Je me mis à haïr le seigneur et sa famille, mais pire que tout les orques, qui avaient, sans aucun doute, terrassés ma famille et mes amis, dont Lancyne. Je n'osais penser au sort qui avait dû leur être réservé entre les mains de ces immondes créatures. J'errais là, anéanti par ces évènements lorsque je rencontrais Pierre le Rouge. C'était un des rangers qui vivait avec nous, franchement pas mon préféré pour tout avouer, mais au moins je le connaissais et il daigna bien me prendre avec lui. A vrai dire il n'était pas mécontent de trouver un peu de compagnie, car sa troupe était peu nombreuse. J'appris qu'il était devenu un brigand après les tragiques évènements, et qu'il vivait de “taxes” prélevées sur la route. Ce n'était pas tout à fait une manière de ranger, mais je n'avais de toute façon rien de mieux à faire, d'autant que c'était un moyen de faire payer (au sens propre) le seigneur, enfin son fils je crois.

Pierre m'avait compté le sort des rangers, ils s'étaient bien défendus. Par contre, un certain espoir naquit en moi lorsqu'il me dit qu'il ne les avait pas tous enterrés, notamment Lancyne. Prisonnière ? Enfuie ? La première possibilité me paraît fort peu probable la connaissant. Elle se serait donnée la mort plutôt que de supporter ça. Au moins restait-t'il l'espoir de la revoir un jour. Pierre m'indiqua aussi la tombe de mes parents et me donna leurs dernières possessions. Depuis, je vais souvent dans la forêt, me recueillant sur leur tombe ou cherchant Lancyne, ou encore un autre ranger ou druide qui pourrait me renseigner. J'aimerais tellement qu'elle soit vivante !

La suite...

Développements futurs

Crysto est désormais de plus en plus seul, luttant dans une guérilla contre le moindre orques, ou encore pire le moindre mort vivant passant dans “sa” forêt. Il a construit de nombreux piège et peut se targuer d'avoir tué plus d'orques que quiconque dans les alentours (fort peu peuplés au demeurant, il faut bien l'avouer).

Il se promène de temps à autre dans les décombres de Mélinda, pour s'assurer qu'aucun mal n'y a élu domicile.

Il a depuis longtemps en tête de se venger de Cévil, cet elfe de malheur qui lui a pris Lancyne. Il a eu de trop nombreuses nuits pour penser à quel sort il lui ferait alors subir.

C'est avec la petite Valy la seule chose qui le fait tenir bon aujourd'hui...

Documents