Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guilaène

juil. 10 2006

C'était il y a bien longtemps, au fin fond de l'empire Suloise, bien avant que ce dernier succombe à la guerre qui l'opposait au Blackunishs du nord. Pourtant, au sein même de l'empire, des dissenssions commençaient à apparaitre, certaines maisons nobles critiquant la politique de la couronne quant à l'avènement de l'esclavage et l'utilisation d'humanoides pour faire respecter la loi.Les Suloises étaient des sorciers d'une puissance qui reste à nos jours inégalée, à part peut-être pour leur adversaires du moment, les blackunishs. Ils étaient de grands spécialistes de la magie de conjuration, mais ne l'utilisaient pas tous de façon similaire. La grande majorité avait tendance à utiliser les entités maléfiques tels les Taan'ari, ce qui était le cas de la couronne elle-même. D'autres avaient tendance à invoquer et contrôler des crétures élémentaires ou des animaux.

Acastinn le Rouge était de ceux-là. Grand, roux à la peau pâle, Il était le plus jeune fils de la famille Millanne, une famille noble et influente, mais qui perdait de plus en plus de pouvoir à force de s'opposer aux décisions de l'empereur. Leur vaste domaine se tenait au nord-est de l'empire, de grandes plaine vallonées à l'ombre des monts Crystalmist et des Hellfurnaces. C'était un endroit paisible, du moins avant le guerre, et suffisament éloigné de la capitale pour ne pas subir les excès de la couronne. Acastinn aimait voyager, partir à l'aventure. Il monta de nombreuses expéditions avec un petit groupe d'amis dans les montagnes et même au delà pour certaines. Il rencontra ainsi des elfes noirs et des géants qui, pour la plupart, furent assez sages pour éviter le combat. Il eu même le loisir de visiter la cité d'Erelhei-Cinlu et sa tour de sorcellerie.

Acastinn se maria lors de sa trente-troisième année à Guilaène, une combattante chevronnée, maitre d'arme de sa famille. C'était une grande jeune femme aux longs cheveux blancs et aux yeux d'un bleu très clair. Leur Idylle était née lors des nombreux voyages qu'ils avaient fait ensemble. Guilaène avait un esprit plus volontaire que son amant, et ses paroles crues posèrent souvent problème dans le monde d'en dessous. Elle avait du mal à supporter tout ce qui pouvait se rapporter au mal, et ses quelques rencontres avec des elfes noirs ou des géants auraient pu très mal se finir s'il n'y avait eu la présence charismatique de Acastinn. C'est poutant cette détermination à combattre le mal qui causa la perte de Guilaàne. Elle critiqua de façon un peu trop virulente les décisions du pouvoir et fut assassinée un sombre matin d'hiver.

Ils n'étaient mariés que depuis deux ans, et Acastinn, fou de douleur, resta enfermé dans sa tour pendant près d'un an, pleurant sa regrettée épouse. Du moins, c'est ce que tous pensaient, car Acastinn était au travail. Il se refusait à se faire à l'idée que Guilaène était morte et étudia diverses possiblit&eacutes; de la faire revenir à lui. Mais rien ne semblait le satisfaire. En désespoir de cause, il opta pour une solution intermédiaire. L'esprit de Guilaène qu'il était parvenu à récupérer, fut insuflé au corps d'un élémentaire de glace. L'esprit de Guilaène était bien supérieur à celui de la créture et pris facilement possession du corps, ce dernier prenant l'apparence de la guerriere, mais sous forme glacée.

Acastinn retrouva la joie de vivre, car l'esprit de son aimée était toujours à ses cotés. Mais Guilaène criait vengeance, et ils décidèrent tous deux de partir à la recherche des assassins. Mais ils avaient sous-estimé la difficulté de cette tache, car, comme ils s'en rendirent rapidement compte, Guilaène avait été victime d'un complot dont l'Empereur lui même était à la base. Ils furent rapidement dépassés par les évènements, et leur dernier combat contre un bataillon de l'armée donna naissance à de nombreuses légendes. Mais Acastinn ne voulu pas voir Guilaène mourir à nouveau. Il lança un dernier sort avant de succomber, afin que sa femme reste a jamais sur cette terre.

Il transforma le corps de Guilaène en une lame effilée, une épée glacée. L'esprit était toujours présent à l'intérieur et personne dans la troupe des hommes de l'empereur n'osa s'en approcher tant la haine semblait vivante autour d'elle. Ce ne fut qu'un mois plus tard qu'elle fut découverte par un jeune paysan. Ce dernier prit la fuite lorsque lépée lui parla, mais la curiosité fut plus forte, et il finit par revenir. Guilaène lui parla longuement, et l'incita à quitter l'empire pour passer les montagnes Hellfurnaces, en direction de l'est, un monde nouveau et sauvage, que les Suloises n'avaient pas eu le temps de conquérir à cause de leur guerre contre les Blackunishs.

Et les années passèrent. La famille du paysan s'était installé dans le pays maintenant appelé Keoland, et s'était fondue au sein de la population locale. L'épée devient la fierté de la famille et Guilaène devint l'emblème familiale. Mais, tout a une fin, et, pendant la première bataille du Temple du Mal élémentaire, le porteur de l'épée fut vaincu, et Guilaène fut emportée au Temple, malgré la défaite des troupes de ce dernier. Elle fut cachée dans le Temple du feu, et elle souffrit pendant plus de sept ans, jusqu'à ce qu'un groupe d'aventuriers vienne la délivrer. Elle parcourt maintenant le monde avec eux, satisfaite de son sort, car ce groupe défend la cause du bien.

Les pouvoirs.

Guilaène est une épée longue +3 de froid, qui brille comme une torche lorsque la température est inférieure à -15°C. Il est alors impossible de la dissimuler hors de son fourreau ou d'éteindre cette lumière. Son possesseur est protégé du feu, l'épée absorbant les 10 premiers dégâts de feu queson porteur doit subir chaque round.

Elle éteint automatiquement tous les feux normaux dans un rayon de 3 mètres. Par une action simple, elle peut également tenter de dissiper un feu magique aux effets durables. Il faut faire un test de dissipation (1d20+14) contre un DD de 11 + le niveau du sort.

Guilaène, épée de glace. épée longue +3 de froid ; AL CB ; Int 17, Sag 10, Cha 17 ; Parole [Commun, Ancien Suloise, Ignan, Aquan], Vision dans le noir et ouïe (36m) ; Valeur d'Ego 16

Pouvoirs Mineurs. détection du mal, détection des portes secrètes et détection de la magie à volonté.

Pouvoir majeur : lévitation (2/j)

Transmutation et Invocation puissante ; NL 18 ; Création d'armes et d'armures magiques, dissipation de la magie, protection contre les énergies destructrives, tempète de grèle, détection du mal, détection de la magie, détection des portes secrètes, lévitation ;