Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'ennemi intérieur - Chapitre 19

avr. 30 2007

Début du 7eme jour de Carnaval à Middenheim, auberge des armes du templier. C'est aujourd'hui qu'aura lieu la finale de rotzball, entre les Ereinteurs de la porte sud et les Orientaux. J'y serais surement pas, mais les autres, oui. La matinée sera occupée à l'auberge, et en fin d'après midi, après la victoire des Orientaux, on ira avec Josep à la compagnie de roulage, là ou hier j'ai suivi le gars que Josep m'a demandé... de suivre... Ce gars là, Théodore, l'a abordé à la fête de la bière, en le prenant pour Kastor Lieberung et en lui filant rendez-vous au même endroit que d'habitude... Sauf que Josep savait pas jusque là ou c'était, le même endroit que d'habitude. Bon, maintenant qu'il sait, il y va, et du coup, j'y vais avec lui, des fois que...

En arrivant, on se retrouve dans un entrepôt qui sert de comptoir de commerce, bien équipé, avec des gens un peu partout qui chargent, déchargent des chariots. Y'a Théodore qu'est là, qui nous attend et qui sourit quand il reconnaît Kastor. Josep le prend de haut et commence à le cuisiner comme si il s'agissait d'un sous-fifre. Ca se passe pas au mieux, c'est pas simple de lui arracher des infos. Alors on le tape un petit peu, mais comme y'a du monde, on stoppe assez vite. Néanmoins, on comprend quelques trucs... Que Kastor est arrivé de Nuln comme un pouilleux, et que c'est Théodore qui l'a un peu aidé à sortir de la merde en lui trouvant plus ou moins un boulot, puis il lui a avancé de l'oseille, et que Kastor lui a jamais rendu... En gros, si il a abordé Josep, c'est surtout pour récupérer son fric, plus que par amitié. Pis aussi, il a une fille, à la cave, qu'il voudrait bien lui rendre, vu que c'est Kastor qui lui a amené...

Après, on se barre. C'est pas simple de tenir la conversation en parlant des vieux souvenirs de Kastor, vu que Josep les connaît pas. Et en arrivant aux armes du templier, on se rend compte que ce con de Théodore, c'est sûrement la fille de Fiducier qu'il a dans sa cave. Merde ! Faudra qu'on y retourne demain. M'enfin, ça m'empêche pas de boire jusqu'à que je tombe sur la table.

Le lendemain, c'est le dernier jour du carnaval, et je retourne seul à la compagnie de roulage, avec pour but de ramener la fille de Fiducier si c'est bien elle que Théodore à dans sa cave. D'abord, c'est bien elle, Théodore confirme, ensuite, il dit qu'elle peut pas sortir de jour, et devant mon incompréhension, il m'emmène la voir, dans la cave. Et là, c'est le drame. La fille ne ressemble plus vraiment à une être humaine. C'est plutôt un monstre reptilien, qui n'a plus que les yeux qui sont humains. Je sais pas quoi faire, du coup, je repars. Son père est pas prêt de la revoir, je crois...

Après, je vais voir le défilé avec les autres, mais on sent bien qu'il se passe quelque chose de pas normal, quand Sarfath vient nous chercher pour nous dire que Höflich est dans le coup pour le complot contre le graf, et qu'il est à l'opéra. Je sais pas comment elle a trouvé ça, mais on la croit tous, et on fonce à l'opéra pour apprendre que Höflich est parti voir le graf. Alors on fonce aux appartements du graf... Et on arrive en plein bagarre entre le graf et son double. C'est pas très fort l'hydromel, et en général, ca me fait pas cet effet là !

Un des deux grafs s'écroule, tandis que l'autre s'enfuit, pousuivi par Erefné, qui lui lance une paire de sortilèges et finit par le rendre simple d'esprit. Du coup, on se retrouve avec un graf à moitié mort et un autre à moitié débile. Ca promet pour Middenheim ! Je vais me reboire un canon pendant que les autres dénouent l'intrigue, et quand je reviens, Bénélis et Erefné sont en train d'expliquer que le graf débile est un faux graf, que c'est une créature qui à pris l'apparence d'Höflich, puis celle du graf, pour prendre le pouvoir. Ce coup-là, je suis arrivé au bon moment, j'ai tout compris. Après il semble que la créature, un doppleganger, travaille pour Weissmaïer, le troisième seigneur des lois avec Erlich et Höflich (qui doit être mort depuis quelques jours, en fait).

La vrai graf, qui n'est pas complétement mort, et qui a repris ses esprits, à l'air plus en forme maintenant, ordonne qu'on poursuive et qu'on attrape Weissmaïer. Alors, on y va tous, en direction de son manoir, avec une bonne bouteille tout juste sortie du bar du graf, parce que ca risque de donner soif, ces histoires !