Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Journal de Radim - épisode 10

juin 21 2007

Evidement on ramasse le tas d’or (je le mets dans mon sac), enfin tas est un bien grand mot il y a en fait 100Po ; et on continue la mission ! De cette pièce part un couloir qui va tout droit jusqu’à une porte avec la serrure 3 pierres, on l’ouvre, elle s’escamote vers le haut, je remarque une pierre qui doit servir à commander la porte. Cette porte donne dans la petite tour au premier étage : ON A UNE SORTIE !!!

Cool on peut continuer à fouiller avec une solution de replis, car ça commence à faire un moment qu’on est sur l’île et il ne faudrait pas qu’elle disparaisse avec nous dessus, je pense que ça ne serait pas bon pour nous…

Dans cette pièce il y a également une double porte à serrure normale et pas fermée : Inès l’entrouvre et Jarod l’ouvre en grand. On entend un énorme bruit et des bruits de mobilier fracassés : deux golems de chair ! Jarod, nanti de sa belle broche anti-golem charge, du coup je l’Enlarge avec ma baguette, Gwendoline lance un projectile magique mais ça ne marche pas… on peut voire maintenant que le combat a lieu dans un grand laboratoire en piteux état… Je cast un bless, Gwendoline cast et ralenti un des deux golems. La magie à l’air plus qu’aléatoire sur ces créatures… Jarod met un gros coup, Alindoër soigne Jarod, je caste un bull’s strenght sur Jarod, j’essaie de caster un bear’s endurance sur Jarod mais je manque me casser la gueule… Jarod en tue un et cleave le deuxième, Alindoër re-soigne Jarod, moi aussi ; du coup Jarod se jette par terre et sur le dos SVP ! Comme ça ne suffit pas à faire mourir le golem de rire il commence à faire la tortue sur le dos aux pieds de notre adversaire ! Du coup je me lance un mage armor… Inès arrive à éviter superbement les attaques du golem, ça énerve Jarod qui finit par se relever et tuer le deuxième golem.

Il enlève son armure qui est toute cabossée et je le soigne. Je fouille la pièce avec un detect magic : 2 potions (magie moyenne de transmutation) et dans le réduit une petite fiole (forte magie de transmutation) sous un alambic magnifique ! Gwendoline m’appelle car elle a trouvé une baguette en pierre verte qui dépasse du mur : pas magique, Inès détermine qu’elle n’est pas piégée : on retourne examiner l’alambique. Pendant ce temps Gwendoline retire sa « baguette » du mur… du coup elle repère un panneau dans le mur, elle appuie sur un « bouton » et le panneau s’ouvre nous dévoilant 7 bâtonnets posés ainsi que 8 trous pour les y mettre, à coté de chacun de ces trous il y a le symbole d’une école de magie. Gwendoline prend un des bâtonnet et une sirène d’alerte retentie, elle le repose et en prend un autre et ainsi de suite on en déduit les écoles de chacun de ces bâtonnets de façon empirique :

0 : divination (celui du mur)

1 : abjuration

2 : enchantement

3 : nécromancie

4 : évocation

5 : transmutation

6 : conjuration

7 : illusion

Gwendoline les mets dans leur logement respectifs : un pan de mur s’efface dévoilant un petit espace de travaille avec des contenants magiques, contenant chacun 2 auras magiques. Gwendoline fait un detect magic :

1 petite boite : ? + Abjuration

1moyenne boite : 2 conjuration de soin

1 tube en ivoire : abjuration + ?

On met tout ça, une fois n’est pas coutume, dans le sac de Jarod. Après avoir examiné les débris qui jonche la pièce je récupère une dizaine de doses de feux grégeois et 4 fioles d’acide splash, ca par contre ca va dans mon sac. Suite à toutes ces fouilles, je déduits que la fiole sous l’alambique doit être du « solvant universel » : une substance alchimique extrêmement dur et longue à obtenir. Ce solvant permet de désassembler tout ce qui a été collé ou soudé de quelque façon que ce soit. Du coup je prends en note de façon très précise tous les paramètres de réglage de l’alambique pour pouvoir reproduire ce solvant.

Pendant ce temps, Jarod ouvre une porte qui donne sur une petite pièce avec 3 cylindres de verre remplies de liquide et des cadavres de 3 scarabées (ceux du début) un écriteau en draconique indique : « créature d’Ether – forme primitive : Etherspit ». Dans la deuxième pièce il y a un gros cylindre : « créature d’Ether – forme primitive : Etherhulk ».

La dernière porte donne sur une pièce avec une sphère argentée qui s’approche dès qu’on entre. Jarod tape dessus avec un morceau de golem : une énorme explosion retentie ! Elle le sonne rudement… la sphère à éclatée. Je soigne Jarod et je les suis car ils prennent l’escalier qui monte. Une petite pièce, un corps coupé en deux momifié. La forme d’Alcanix apparaît : « voyez le prix de ce qui s’est passé ici ». Notre vision passe dans les griset on voit le corps en entier avec le visage déformé par un cri de souffrance, notre vision redevient normale. De nouveau la voie d’Alcanix : « partez maintenant les périls sont trop grands je vous en supplie ! » : on s’en fout on continue la mission !

Une porte, derrière on voit la lumière du jour : on arrive dans la partie manquante de la tour. Jarod touche la paroi manquante avec un bâton et ce dernier est aspiré… il le lâche. Inès tire une flèche elle disparaît. Pas de passages secrets dans cette partie… Comme nous sommes pressés par le temps, je propose qu’on s’en aille, Jarod ferme la porte et nous pousse dehors… après réflexion je lance un Detect Magic sur l’absence de paroi : conjuration de téléportation : on doit pouvoir passer, cependant on a aucune garantie de pouvoir revenir et on a pas le temps de chercher le moyen de revenir : je plie mes gaules et on se casse.

Arrivé à la porte de la petite tour, Jarod, Inès et Alindoër restent dans la grande tour et avec Gwendoline et Torson on passe dans la petite, on ferme la porte avec le bouton et les trois pierres sont la, on repart avec tout le monde et les 3 pierres (c’est Inès qui les garde). On descend jusqu’au ponton et on découvre que notre barque est découpée, enfin il en manque des bouts… Je file mon parchemin de Sending à Gwendoline (trop dur pour moi…) pour qu’elle contact Symria : « plus de barque, cassée, voulons rentrer au bateau, urgent ». Gwendoline tente de le lancer et ça marche (au prix du parchemin ça m’aurait fait mal que ça ne marche pas !). Réponse de Symria : « bien reçut ». Cool ! Je mange.