Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'ennemi intérieur - Chapitre 26

févr. 18 2008

Nous partons donc pour Nuln. Les tensions sont palpables autour du Reik… Ce qui me fait mal c’est que les humains sont capables du pire sans même connaître la raison de leur agissement. Je m’explique : mes amis ont su me montrer leur dureté ou même leur intransigeance mais dans ce cas présent, cela dépasse tout ce que je connais. J’avoue ne pas très bien comprendre. Parfois je me demande si ce n’est pas moi qui suis complètement décalée par rapport à eux. C’est pourquoi je préfère m’abstenir et me mettre en retrait. Nous nous arrêtons au « village d’Heinrich » (en mémoire de notre dernier passage où ce beau gosse avait séduit un large public féminin). L’ambiance est bien différente. Elle va encore plus changer quand nos apprentis Répurgateurs soignent du fer un enfant se transformant en mutant. Il était si jeune… Véréna doit avoir ses raisons que je ne perce pas. Nous apprenons, fortuitement, qu’un homme ravagerait les environs. Après enquêtes minutieuses, il s’agirait d’un chevalier du chaos terrifiant la région. Nous sommes unanimes : nous devons agir sauf Sarfath qui pense surtout à son commerce. Nous partons en chasse avec quelques hommes. Après trois jours de recherche, nous débouchons près d’une rivière à l’orée d’un bois où la brume épaisse nous empêche de voir au loin. L’ambiance est pesante et l’atmosphère lourde. Soudain surgissent des troupes : des hommes bêtes, des loups, des monstres de partout… nous les repoussons difficilement et le chevalier du chaos fait son apparition. Ce dernier invoque un démon puissant. Mais Véréna aura raison de ses êtres perfides. « Et le Chaos retourne au Chaos… » Citation Bénélique…

Nous rentrons au village avec le sentiment du devoir accompli, enterrons les hommes d’armes et repartons rapidement. Après quelques jours de voyage, peu avant notre arrivée sur Kemperbad, nous subissons une puissante attaque menée du haut de la falaise du Reik : un canon nous prend pour cible. Des rafales de tirs s’abattent sur nous. Avec ma sœur, nous volons jusqu’à nos assaillants pour les stopper. Mais le mal est déjà fait. Le bateau est touché et pars à la dérive. Josep arrive tant bien que mal à le faire accoster pendant que tous les autres écopent pour éviter qu’il coule. Quelles surprises de subir, en plus des coups de canons et de fusils, la puissance de la magie. Ce groupe embusqué était vraiment bien équipé et préparé. Heureusement qu’Erefné a su contrecarrer le magicien par sa puissante magie… et également grâce à la poudre du canon. Nous récupérons le canon et la poudre. Ces hommes étaient des émissaires de Tzeentch : un peu trop présent à mon goût en ce moment. Une partie du groupe part à Kemperbad chercher un remorqueur pendant que l’autre moitié garde la cargaison. Quelques jours après, le bateau est arrimé au port où il peut alors être réparé. Sarfath en profite pour faire installer le canon sur le bateau avec un système ingénieux permettant de le faire pivoter et donc de couvrir un grand angle : elle a de la ressource cette gamine. Dire qu’à son âge je n’avais pas encore parcouru la moindre forêt toute seule. En tout cas, nous faisons profil bas dans cette ville qui nous réussit peu. J’ai hâte d’arriver à Wittgendorf. Je n’ai plus de nouvelles de Sigrid depuis plusieurs jours et ses informations comme quoi des troupes nous recherchent. Deux jours plus tard, nous mettons les voiles en direction de Wittgendorf. Le village est enfin en vue. Je trépigne d’impatience. Il a l’air prospère la vie semble reprendre son cours. Sauf pour Sigrid qui n’est pas là ! Sa maison a été saccagée et un enfant a même vu des hommes l’emmener. Plus de doute elle a été enlevée ! Mais par qui ? Est-ce de ma faute ? Ne serait pas pour nous capturer ou nous tendre un piège ? Elle ne mérite pas cela après tout ce qu’elle a enduré. Mes recherches m’emmènent autour du village et dans tous les environs. Mais il ne semble pas y avoir de traces ou d’informations à récolter. Pendant ce temps, l’ambiance allait s’alourdir… une répétition des faits s’annonce : tous les mutants périssent en tombant du haut de la falaise sous la menace d’épées de la Répurgation. Mes pensées sont obstruées…