Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le journal de Kerette - épisode 5

oct. 01 2008

Miriel nous avait parlé d’un fortin mais on ne se retrouve pas devant une forteresse mais presque ! Les murailles ont été étendues et des douves ont été creusées. En montant vers les portes on aperçoit des balistes et un pont-levis. Ne sachant pas quel accueil je vais recevoir je rabat ma capuche pour cacher mes cornes… des silhouettes nous ont repéré : normal on ne se cache pas. On déclare que nous sommes amis et finalement le pont-levis se baisse.

Nous sommes accueilli par une femme et deux hommes en armes. On raconte la découverte de la carriole, on explique que nous sommes perdu et que nous venons du complexe à gobelins. La responsable de la porte se nomme Sabine. On en profite pour demander en quelle année nous sommes : 950 !!! Le père de Miriel et ses frères sont morts à la guerre et c’est maintenant la famille du chambellan qui dirige. Miriel explique qu’elle la fille de l’ancien seigneur, évidement c’est dur de croire au retour de la fille qui avait disparue il y a 90 ans sans qu’elle n’ai pris une ride… En parlant de ça je dois dire qu’elle elle n’est pas laide. On apprend que Castelrock est une forteresse indépendante. Que c’est le cas de toutes les villes qui ont survécu, l’empire de Nérat ayant sombré en 890... On nous demande d’attacher nos armes avec des ficelles !?

La tour est un lieu maudit qui a pour nom la tour timide. La forteresse abrite environ 400 personnes qui essaient de survivre à l’environnement hostile. Ceux qui sortent restent à vue de la forteresse, surtout l’hiver. A priori l’été ça se passe mieux, des caravanes sont organisées entre les villes. Ce qui nous surprend c’est qu’à notre époque on n’essayait pas de survivre on prospérait !

Il y a une chapelle dédiée à Hérakis où il serait de bon ton qu’on dépose le cadavre, on y va. Il y a d’autres symboles de dieux (Avensha, Bahamut, Corélone, Ioun, Kord, Mélora, Moradin, Pélor, Reine Corneille et Céhanine), on y trouve le prêtre de la communauté : Habercromby. Il nous parle de plans que je ne connais même pas et d’autres dont le concept m’échappe complètement… Il y a vraiment du y avoir un sacré bordel ! Ce prêtre étant bavard, il nous parle d’un mage (ancien aventurier, rescapé d’un groupe partie et décimé dans les collines) devenu maître d’école : Daubricus d’Ambreville. On va à la taverne.