Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le journal de Kerette - épisode 11

nov. 03 2008

Osric le marchand nous propose 1.5Po / jour / personne + le transport de nos marchandises + 1 nuit en pension complète à Winter Heaven : on accepte. On part le lendemain du coup on va dormir pour être en forme, en plus dans ce bled de plouc il n’y a rien de mieux à faire la nuit que de dormir…

Le lendemain matin on retrouve Osric devant le pont-levis et on part sous la bruine. On commence par aller vers le nord est, puis une fois que nous avons franchit le ruisseau on prend la route qui va plein nord. Ça monte et c’est plus vallonné. Longtemps auparavant le chemin a du être dallé… On trouve quelques traces de passage. Au bout d’une demi journée on se rend compte que notre environnement devient beaucoup plus calme, les bruits sont plus étouffés, la foret est plus touffue… Osric regarde très souvent à notre gauche… Au bout d’un certain temps il se détend. Mis à part ça tout se passe très bien, la nature est sauvage mais pas hostile, la mage tue un lapin (ça au moins c’est à sa portée). Osric nous annonce une clairière facilement défendable, adaptée à notre halte de cette nuit, on s’y arrête et on fait un feu.

Osric nous dit qu’à l’endroit où il regardait c’était l’entrée de la vallée des cavernes… Les nains veulent y retourner illico mais bon ce n’est pas le moment il faut d’abord finir la mission. On saura où s’est pour la prochaine fois. La mage fait un feu qui fume beaucoup pour attirer des bêtes, on fait des tours de garde pendant la nuit (Torak, La mage, Gorduk, Miriel et moi). Je suis réveillée par Miriel car il y a un ours, la mage fait un bruit d’ours plus loin, l’ours va vers le bruit. Soudain il y a une explosion de bruits de grognements, de feulements, de course… Je me cache dans le noir prêt à sauter sur tout ce qui pourrait arriver vers nous. Ça se calme, la mage s’éloigne dans la forêt… Elle revient intact au grand désespoir des nains (que dire du mien), on se recouche et la nuit se finit bien.

Le lendemain matin on repart. Ça continue à s’élever. On passe au dessus de la forêt, il fait beau. A l’ouest de hautes montagnes enneigées, c’est très beau. Vers notre destination c’est des collines boisées, de la pinède. On croise par deux fois des ruines. La journée se passe bien. Osric nous annonce qu’on devrait arriver demain en fin de matinée. On campe, la nuit se passe bien. Les nains râlent car on ne se fait pas attaquer, Osric leur répond que les sales bêtes vivent généralement aux abords des lieux d’habitation : il faut bien qu’ils mangent…

On repart, la route descend et la vallée s’élargie. Tout à coup, alors que nous sommes à une demi heure de notre destination, surgissent de derrière les rochers 5 kobolds. Gorduk fonce dessus, le frappe et le tue, finit son mouvement en frappant et tuant un deuxième ! Je décide de rester sur la carriole avec Osric pour l’empêcher de se sauver avec sa carriole nous laissant au milieu des bêtes, du coup je sort mon arbalète et je commence à tirer. La mage reste également le long de la carriole, les autres foncent au contact. Les bêtes n’ont pas l’air bien résistantes : même la mage en tue une !!! 2 autres kobolds en armure et bouclier arrivent et sautent sur Gorduk. Ces kobolds ont l’air de pas mal discuter entre eux, les ordres ont l’air de fuser… Les 2 kobolds qui viennent d’arriver ont l’air d’être beaucoup plus résistant. D’une flèche je tue leur « chef ». Il ne reste plus que les deux derniers, mais malgré cela ils n’ont pas l’air d’avoir envie de se replier ce qui est contraire aux habitudes des kobolds… J’en tue un des deux à l’arbalète, le second tombe sous les coups de l’un d’entre nous.

Sur les cadavres je récupère 20 billes de fronde et une bille en céramique qui enflamme sa cible. On récupère 8 têtes de kobold qu’on enterre dans un coin car Osric ne veut pas les transporter… On récupère également 34Po, 2 épées, 15 javelines, 3 petites lances et deux boucliers. Osric est content de nous.