Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

12. Sauver le monde oui, mais on commence par quoi ?

juil. 27 2010

Une longue discussion s'engage, pour savoir ce que l'on va faire. Aller directement à la porte, s'occuper des Défias, se renseigner sur la Porte, sur Oxynia, contacter Jenna... Finalement, nous décidons de suivre l'idée de Mardanth : envoyer du monde au bosquet de Ménéthil pour prévenir le Cercle de la situation. Dans le même temps, j'irai demander à rencontrer Bolvar avec Torin pour en savoir plus.

En arrivant à Stormwind, l'ambiance est assez contrite. Les gens sauvegardent ici et là des produits de première nécessité, peut-être dans le cadre de chaînes d'approvisionnement. Dans le quartier nain, c'est l'effervescence, les forges battent à plein. Les nouvelles sont allé vite. La guerre est déjà là.

En arrivant au palais, une queue de cinquante personnes nous précède, et la herse est fermée. Génial ! Delia envisage de se faire passer pour Jenna, mais bon... On attend une dizaine de minutes avant que Torin en ait marre et qu'il avance à grands coups d'épaule. Forcément, ça râle un peu. Le capitaine des gardes prévient qu'ils vont fermer les herses si le bordel continue. Bien entendu, ça n'arrête pas Torin qui poursuit sa progression, nous le suivons. Le Capitaine écoute le nain, et nous envoie vers le port où se trouve le rassemblement de l'armée. Nous nous y dirigeons prestement.

Nous nous présentons à un cordon de garde, qui après présentations, nous fait accompagner à la Capitainerie. Ici et là, on prépare des machines de siège pour un transport maritime. Il y a beaucoup d'effervescence, une logistique imposante et militaire. En assez peu de temps, néanmoins, il est assez impressionnant de voir une telle quantité de denrées. Nous patientons à l'extérieur quelques minutes. La plupart des denrées semblent provenir d'Ironforge.

Bolvar nous acceuille. Après les présentations, il a quelque chose sous la main à faire faire : est déjà parti les premier convois à destination de la passe de Deadwind, pour rallier le Fort de Rempart du Néant. Il souhaiterait que nous escorterions les caravanes lors du passage dans le Darkshire, voire une pacification de l'endroit. Un des paladins de l'Ordre de Lumière est encore présent à la cathédrale, blessé, et serait tout à fait à même de nous prêter son arme dont la magie est particulièrement néfaste aux morts vivants. Mouais je suis pas sur que ça intéresse grand monde, mais c'est sympa.

Nous prenons donc congé pour nous rendre à la cathédrale, où une jeune initiée nous dirige vers Sire Grégoire. C'est un homme dans la force de l'âge, qui a été amputé d'une de ses jambes, de façon assez récente. Ses affaires sont à ses cotés. Nous lui expliquons la requête du généralissime. Il comprend la requête et nous demande ce que nous connaissons au combat contre le Fléau. Après avoir quelque peu fustigé la cupidité du nain, il nous demande de nous rendre dans la Nef pour recevoir l'encensoir. Torin est tout de suite moins intéréssé. Après quelques minutes, l'initiée revient avec un encensoir argenté mais terni, qu'elle pose sur l'autel. Delia va pour le chercher, elle semble rencontrer une certaine résistance, mais parvient finalement à poser ses mains sur l'objet. Bien. Je rédige un message pour les drogués de Ménéthil, leur indiquant la route prévue, et les enjoignant de nous rejoindre au plus vite.

C'est déjà le milieu d'après-midi, et nous partons à la poursuite du premier convoi, que nous rejoignons dans la forêt d'Elwin. Quelle surprise de voir qu'ils n'ont aucune escorte. En fait, ils doivent être rejoints par une force armée dans le Lakeshire, mais ils avouent être plus en sécurité puisque nous sommes là. Chouette...

Après une nuit tranquille, nous repartons sous la pluie. La matinée est tranquille si ce n'est un essieu qui cède et qui nous fait perdre deux heures... Au moins, les deux autre arriveront à nous rattraper. Je vais en passant jeter un oeil à la tour d'Azura. Elle est abandonnée mais fermée de l'intérieur.

Nous sommes rejoins en fin de matinée par cinq hommes d'armes, notre escorte, puis par Little et Mardanth deux heures plus tard. Ils sont... ridicules, ornés de peintures ridicules et enfantines. Les dryades ont enchanté leurs armes et armures. Génial. Les magies concernées sont déroutantes : conjuration, enchantement, transmutation... Mardanth identifiera tout ça dans la soirée, je n'ai de toute façon pas de perle.

Nous arrivons en bordure du Darkshire en fin d'après-midi, et décidons de monter le camp, en vue de la sale brûme. Ah ! Comme ça ne me manquait pas ! Mardanth identifie le totem et fait des tests à la con avec tout le monde. Le totem prononce des « et paf » lorsqu'il frappe un adversaire... Les dryades...

Marc 10/08/2010 17:47

Pour être plus exact quand le totem tape une créature, une bouche magique apparait et dit "et paf le " truc étant le type de créature

donc "et paf l'elfe" par exemple

Rappetou 03/08/2010 11:33

Le totem m'a bien fait rire... très "Naheulbesque" ^^ Dans le MMO on trouve aussi des trucs débiles donc ça ne choque pas vraiment. Etant rendu à ce 12ème article je suis curieux d'en apprendre plus sur les PJ, pourquoi pas un article spécial comme dans la section Greyhawk ? ;)