Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

17. Ar-Catraz, l'ile prison finalement...

déc. 25 2010

Le combat continue. Torin continue son monologue sans intérêt avec l'hydre. Des missiles d'arcanes et des flèches pleuvent sur les nagas qui deviennent hésitants. Le nain semble enfin comprendre qu'elle est là pour nous aider. Il hurle du coté de la mer : « Désolé, j'ai un peu abimé le truc que tu as envoyé mais ça a l'air d'aller... Merci... » De plus en plus grave... La créature soufle un grand cone de givre sur un groupe de nagas, tout en en avalant un autre. Je suis l'hydre, les autres commencent à descendre. Les nagas se sont réfugiés dans une étendue d'eau, poursuivies par l'hydre, qui a l'air de chercher de nouvelles cibles, mais toujours de nous ignorer, ce qui n'est pas plus mal. Je pars faire un tour de l'ile tant que mon sort de Vol est actif, à la recherche de batiments ou même de ruines. La végétation est luxuriante, telle qu'elle l'était à Stranglethorn. A part ça, rien de réellement notable. Je les rejoins au bord d'une petite étendue d'eau où se dessinent de nombreuses traces de reptation. Une vingtaine de nagas d'après Little et Deliah. Une dizaines sont morts.

Bon, on n'a pas d'issues visible. Je peux toujours aller voir en poisson, mais n'ayant plus trop de magie disponible, je propose à Mardanth de discuter avec les plantes pour savoir s'il y a des cavités sous cette ile. On ne comprend rien, bien entendu, mais ça n'a pas l'air très productif. Il décide après quelques minutes de discuter avec des algues... Au final, il n'a rien appris, si ce n'est que certaines plantes sont paranoïaques. Super.

Bien, du coup, je me transforme en dauphin pour aller voir dans l'un des puits d'eau où a disparu l'hydre. Une vingtaine de mêtres plus bas, je retrouve le sol, et des fissures étroites que je ne peux emprunter. Je distingue un léger courant, rien de plus en remontant... Bon, je ferai l'autre puits demain.

Je lance un sort permettant de voir le passé au niveau du deuxième puits, Quelques aller-venues de nagas, sur les quelques heures précédentes, jusqu'à notre arrivée et une sortie massive, avant un retour rapide. Cinq nagas ont pu replongé.

On installe un camp, pour passer l'après midi. Délia demande à Torin de liu servir de cible pour un trident. Ce dernier est magique. D'après Mardanth, c'est un tridentqui revient dans la main de son lanceur si l'on prononce le mot naga Shlaguebuck. Ouais... super. Je les laisse s'amuser avec leur nouveau jouet et retourne dessiner le puits aux nagas.

Après une grosse heure, un naga sort la tête de l'eau, puis replonge. J'ai juste le temps d'incanter un sort d'invisibilité. Quelques instants plus tard, des formes invisibles s'extirpent du puits. Cinq à priori. Deux d'entre eux sont sous l'effet d'une magie plutot puissante Ils se dirigent vers le camp, et je les suis en vol. Ils se séparent en cinq groupes de un. Super.... J'en suis un alors qu'ils s'approchent du camp.

Soudain, au niveau du camp, une brume s'élève. Je crie que nous subissons une attaque. On m'incante une nova de froid qui me passe à coté. Ouf ! Une des formes fonce vers le camp, alors que Mardanth dissipe la brume avant de se cacher. Le combat est rude contre des formes invisibles. Trois nagas males foncent au contact, et deux femelles nous arrosent de sortilèges. Je survis tout juste à une Nova de Froid. Au final, les trois mâles tombent, et les deux femelles parviennent à s'enfuir en basculant par dessus la falais. Et merde ! En plus, une des nagas a invoqué un totem serpentins, et Délia et Little ont été victime d'un sceau du serpent sépia ! Au moins ils sont en sécurité pour quelques jours.

Nous remontons le camp au même endroit et faisons un tas avec les corps. La situation n'est quand même pas reluisante si nous devions subir une attaque. Fort heureusement, les nagas ne reviennent pas. A l'aube, Mardanth et moi parvenons à libérer les deux prisonniers de leur bulle de stase, avec grand edifficulté toutefois. Nous prenons ensuite un peu de repos, avant d'aller investiguer le trou d'eau.

Mardanth se transforme en otarie, je transforme Deliah en dauphin ainsi que moi même et nous plongeons. Le puits descend sur 20 mètres, et un boyau s'écarte dans une direction. Ce dernier est assez droit et de section circulaire relativement régulière. Nous nageons comme ça pendant une cinquantaine de mètres. Nous débouchons dans une grande salle voutée, totalement immergée. Ca puorrait évoquer une gigantesque palourde. Au centre, une perle énorme, et luisante, enchassée par la pierre. J'incante une détection de la magie en puisant à nouveau dans les lignes telluriques. Je distingue une forte aura magique de conjuration. Je remonte et sors in-extremis.

Nous cherchons un moyen d'extraire la perle sans risque, donc sans la toucher. L'idée d'invoquer Bob survient, donc nous décidons de tenter le coup demain. Toutefois, la derniere fois, dans le tunnel, il avait été assez mécontent. Je l'incoque donc pour m'assurer que c'est possible. Bob apparaît, mais beaucoup plus grand, beaucoup plus dangereux, et surtout il échappe à mon contrôle ! Il se précipite sur Délia, qui esquive avec difficulté un monstrueux coup de poing. Mardanth dissipe la créature avec brio. C'est déjà ça. On retentera finalement demain.

Le lendemain, nous descendons avec Mardanth et Deliah transformés en Naga, mais il s'avère que la chose est plus difficile que prévu. Nous tenterons dans la soirée renforcés de sortilèges d'enfouissement.

La journée passe, monotone, avant que nous descendions à nouveau tous les trois. Alors que nos griffes attaquent le pilier, la perle ternit et la magie baisse. Je leur fait signe d'arréter, ce qu'ils font. Mardanth pose alors la main sur la perle et reste collé ! Super ! Il me fait des signes incompréhensible et me fait signe de toucher la perle. Après un moment d'hésitation, j'y consens. Une voix retentit dans ma tête : « Enfant de l'écaille, maudit des anciens, quel est le nom de la première dame ». Je connais la réponse : Vash'j. A peine j'y pense, que je me retrouve ailleurs... Dans une pièce aux dimension similaire, mais avec beaucoup plus de vie. Par contre il fait nuit, plus froid, et la saison a l'air d'être différence. Le début du printemps sûrement. Je pars explorer l'île. C'est bien la même île, mais on y trouve des bâtiments d'anciens Nagas, vides mais pas à l'abandon. Peut-être l'endroit où séjournaient le groupe de Naga qui nous ont attaqué. Dans un temple, je découvre une statue d'un homme qui pourrait être une représentation très fidèle de Dariam Wrynn, mais je n'en suis pas très sure.

Au moins je ne mourrai pas de faim, ni de froid, vu qu'il y a réserves et fourures par ici. Je suis quand même un peu inquiète pour les autres, je ne sois pas comment ils pourraient même passer le passage... Je m'organise un endroit plus ou moins sécurisé pour prendre un peu de repos.

Le lendemain, je me transforme à nouveau en Naga pour aller voir si la perle est encore magique. Elle l'est, je prend donc le passage et me retrouve sur l'autre ile. Il est plus tôt, que sur l'autre île, comme si elle était affectée par un décalage temporel... Je retrouve les autres, et j'apprends que Mardanth avait cassé la perle pour pouvoir se libérer, mais qu'il a pu heureusement faire usage de magie pour la réparer. Aurais-je été prisonnière dans un autre temps ? Décidément, il y a beaucoup de choses qui tournent autour du temps dans nos aventures.

J'expose à tous ce que j'ai découvert de l'autre coté, avec peut-être l'héritier de Stormwind transformé en pierre. Du coup, Mardanth, aidé de sorts de lui permettant de connaitre à coup sur la direction qu'il emprunte, décide de rejoindre Terramore, à la fois pour aller chercher de l'aide et aussi pour essayer de récupérer un parchemin pour pour annuler un sortilège de pétrification.