Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Châpitre III - Arax le destructeur

nov. 03 2013
Châpitre III - Arax le destructeur

L'ambiance n'est pas tout à fait au beau fixe. Il y a des corps ensanglantés partout dans l'immense grotte où le combat a eu lieu. En particulier deux des nôtres, ce qui n'a rien de franchement agréable. Il y a cinq survivants parmi nos adversaires, et ils n'ont pas l'air très rassurés (ce que je comprends bien volontiers). Nous entreprenons un interrogatoire avec Camaris pendant que les autres déblayent la salle. Etant donné l'état dans lequel se trouve Maître Enoch, nous avons décidé de passer la nuit ici. D'autant que nous n'allons pas grandement mieux. L'interrogatoire n'avance à rien. les lanières ne savent rien qui puisse nous amener à découvrir qui est à l'origine de l'enlèvement. Evidemment, les commanditaires ne sont pas totalement débiles... Ça ressemble à une bande de criminels organisés, c'est bien ce qu'on nous avait dit.

Après avoir soigné Enoch grâce à une potion de soin empruntée à Nahalak, il reprend un peu consistance. Il n'a rien mangé ni presque rien bu depuis quelques jours et se jette sur ce que je lui propose. Il a l'air particulièrement épuisé, mais reconnaissant, surtout après que nous ayons cité le nom de Lédia qu'il semble tenir en haute estime. Il se pose toujours le problème des prisonniers. Le dilemme est simple : je n'ai surement pas envie de libérer les prisonniers, mais aucune envie non plus de les massacrer comme les autres le suggèrent. Nous décidons d'envoyer Bubulle (mon hibou) au port de l'entente avec un message et de lui faire attendre une troupe de gardes et Ledia afin que tous nous rejoignent ici. Ensuite nous aviserons... La nuit s'organise, avec un tour de garde général. C'est au petit matin, alors que j'apprends mes sorts, que je ressens à nouveau le contact de Bubulle tout fier de sa mission accomplie et tout crevé d'avoir volé toute la nuit. Je m'en tire pour quatre lapins, ce qui me semble raisonnable.

Châpitre III - Arax le destructeur

13 juillet 350

Lédia est là, avec cinq gardes. Après des retrouvailles touchantes avec Enoch (Bouhouhou c'est beau...), on discute de la suite. Pour nos compagnons tombés au combat, Lédia nous promet de faire son possible auprès de Perceven, le grand prêtre du Temple de Léthia. Par contre, elle n'a pas vraiment de solution pour les prisonniers et propose le génocide. Je tente bien de faire remarquer qu'il s'agit d’êtres vivants, mais je ne peux rien contre l'argument comme quoi nous pourrions devenir des cibles trop évidentes pour les Lanières s'ils venaient à parler. Il est décidé de les exécuter froidement, chose à quoi Ghend semble mémé prendre du plaisir. Je préfère sortir devant ces barbares. Au moins, il n'y a pas eu de cris, mais je ne m'étendrais pas sur le sujet.

Après avoir fait le travail nécessaire pour recouvrir les corps d'une couche de Terre, nous partons avec les deux morts sur des brancards. Enoch est encore très faible et il faut l'aider à marcher. En plus le chemin pour aller au temple est particulièrement pénible dans la forêt, à cause d'un terrain très accidenté. Le pire c'est qu'on a les ailes... Enfin bon, marcher dans la forêt, il parait que c'est bon pour la forme...

Nous arrivons au temple dans la soirée. Perceven nous reçoit, en s'interessant principalement à ses ailes. Le manque de tact de ce prêtre m'impressionne. Que de matérialisme pour un homme censé être proche de sa divinité. Enfin, ce n'est pas moi qui juge... Lédia explique la situation à Perceven, et arrive à négocier un prix. Il est possible de ramener à la vie nos compagnons pour la modique somme de 5000 pièces d'or, plus 1000 pour le travail du prêtre... PAR PERSONNE ! 'tain, il s'emmerde pas. Je vais revoir complètement ma position sur la dévotion des prêtres. ils sont dévouées à l'argent, pas à un dieu ! En tout cas, qu'on ne me dise plus jamais qu'un magicien vendant ses services est un voleur, les prêtres sont passés maître dans cet art.

Lédia accepte de verser notre prime de 10000 pièces d'or à ce voleur de Perceven, et nous complétons de nos propres deniers. Le prêtre fait entrer les corps dans le temple. Ensuite, il va se concentrer (surement se recueillir sur tout cet argent honnêtement gagné), puis incanter (à peine une minute, ce qui nous fait un coût global de 100 pieces d'or par seconde... Mais bien sur...). Bon au moins, ça marche, même si Gor et Herbert ne sont pas en très bon état, ils sont vivants. Bon chouette... Gor veut qu'on l'appelle Gor, celui qui est revenu d'entre les morts. Mouais, si ça lui fait plaisir après tout... Herbert est particulièrement reconnaissant, et nous assure qu'on pourra compter sur lui à l'avenir si le besoins'en faisait sentir. C'est noté... Les deux mercenaires ont le bon gout de ne pas demander leur paye en plus, ce que je trouve fort agréable. Nous nous apprêtons à partir pour rejoindre port de l'Entente lorsque notre guide nain arrive au temple en gueulant comme quoi il nous attend depuis deux jours et qu'il en a marre de camper. Qu'y puis-je moi ? C'est dans ton contrat monsieur le nain... Nous repartons donc par les grottes en direction de la ville. Lédia va s'occuper de la protection de Enoch qui d'ailleurs nous invite pour le lendemain matin pour nous parler un peu plus de ses recherches sur les dragons. Voilà qui promet d’être bien plus intéressant que tous les combats auxquels nous venions de prendre part.

Châpitre III - Arax le destructeur

14 juillet 350

Le lendemain matin donc, après un long bain et une nuit merveilleuse dans un lit propre, doux et moelleux, nous nous rendons donc pour un petit déjeuner studieux chez Enoch. Enfin studieux, disons que Enoch nous relate ses recherches sur les dragons, créature merveilleuses et magiques qui ont disparues depuis des siècles et des siècles. Il nous parle d'un homme, un certain Zarko, qui travaille pour lui et qui devait lui remettre des informations sur l'île où les dragons avaient vécu. Malheureusement, vu qu'il a été enlevé, la rencontre n'a pas eu lieu. D'après ses informations, il aurait rencontré Perceven il y a quelques jours. Je nous propose pour essayer de le retrouver. Il n'a pas de moyens pour nous payer, mais est prêt à partager ce que nous pourrions trouver dans cette quête. Rien qu'à imaginer ce qu'on pourrait trouver sur l'Ile draconique, ça me laisse rêveuse... Il nous montre également un parchemin ancien qui lie le départ des Dragons vers une autre dimension avec l’histoire d'Arax le Destructeur, cette divinité bannie il y a plusieurs siècles. Décidément ce garçon commence à apparaître un peu trop souvent dans cette histoire. Ghend raconte à Enoch nos aventures passées à une vitesse telle que le vieil homme a bien du mal à comprendre. Néanmoins, il fait le rapprochement entre la cérémonie dédiée au retour d'Arax, sur Némédia, et ce dont on parle dans son antique parchemin. Nous décidons de ce fait de partir immédiatement à la recherche de Zarko. Les seuls indices que nous ayons sont l'auberge du Requin Blanc où Enoch et Zarko se rencontraient, et Perceven le voleur qui aurait vu Zarko récemment. Pendant ce temps, Lédia nous informe qu'elle va mettre Enoch en lieu sur.

Nous commençons par l'auberge. Sauf que, quand on arrive des marins bourrés chantent à l'intérieur. Je ne rentre bien sur pas. Eh oui, ils sont saoul AUSSI le matin... Les autres entrent, et Camaris vient me sortir après quelque minutes qu'ils n'ont pas appris grand chose sur Zarko, mais que par contre Gor va participer à un concours de bras de fer... Je suis altérée et décide d'aller bosser un peu au palais du gouverneur. De toute façon ils vont finir saouls pour la journée, je les connais. Je vais donc identifier les fioles de Ghend. l'une n'est pas magique je l'étudierai plus tard dans un laboratoire alchimique. Quant aux autres, il y en a deux de respiration aquatique, et l'autre est une sorte d'acide magique pouvant dissoudre jusqu'à un cube de un mètre de coté de pierre. Ma foi ça peut servir.

Le soir ils vont s'occuper en maison close, à part Gor avec qui je vais boire quelques verres. Plus ça va, plus je me dis que c'est le plus civilisé de tous. Nous partirons le lendemain pour le temple du dieu des Vol.. euh... du dieu de la Magie.

Châpitre III - Arax le destructeur

15 juillet 350

Après être à nouveau passé par la Guilde des Guides, puis par les cavernes, nous arrivons en vue du temple. Perceven nous reçoit immédiatement (il a fini par devenir sympa vu ce qu'on lui donne). Il nous explique que Zarko est effectivement venu au Temple il y a quelques jours (quatre d'après lui) pour demander une divination. Par contre Perceven refuse de nous en dire plus à ce sujet prétextant le secret professionnel... Super...Il nous met par contre sur la piste d'un certain nombre de personnes qui seraient susceptibles de l'avoir vu. En vrac il y a des érudits qui financent ses recherches, un peu comme Enoch, un honnête pirate (si, si...), tout l'équipage d'un bateau baptisé le Beau Brun , une prostituée du nom de Linette, un Maître d'Arme. Nous remercions le prêtre pour ces renseignements si généreusement accordés (gratuitement !) et nous retournons en ville.

Gor se dirige vers le port pour interroger l'équipage du Beau Brun, Camaris va essayer de retrouver Linette (décidément depuis qu'il a retrouvé la liberté, il n'arrête pas lui), quant à Ghend et moi nous allons interroger les érudits. Bon le problème si qu'ils en savent moins que nous et que du coup ils sont heureux que nous leur donnions des nouvelles... Super la pêche au renseignement. On va rejoindre Gor sur le port. Il n'a pas obtenu beaucoup plus de renseignements que nous, à part que Zarko est horriblement maladroit et malchanceux et qu'il a débarqué sur Quandionne il y a plus d'une semaine. Nous retrouvons Camaris. Lui a eu plus de chances. Linette est en fait la petite amie de Zarko. Elle l'a vue il y a deux jours, il avait l'air inquiet et pressé. En colère de ne pas avoir pu rencontrer Enoch à priori. Il est parti en grande hâte pour l'ile de Machefer. Une histoire de tombeau de héros Nain à priori. Bien voilà déjà une piste.

Nous décidons ensuite d'aller rendre visite au Maître d'Arme. En fait l’honnête pirate n'est visiblement pas sur l’île d'après l'aubergiste du Requin Blanc. C'est dommage j'aurais bien aimé voir ça... Le maître d'arme par contre est facile à trouver et nous allons donc à l'école martiale qu'il dirige. On nous indique son bureau, où nous nous dirigeons. Malheureusement, nous avons été devancés. Le corps du maître d'arme repose sur le sol percé de nombreux coups de lames. La fenêtre est brisée, comme si quelqu'un était entré en grand fracas de l'extérieur. Pourtant personne n'a rien entendu. Bizarre... Je verrais bien notre ami Rhiental général des armées d'Arax encore dans le rôle du méchant. Ils serait peut-être bon de s'en débarrasser un jour...

En ressortant, il y a un attroupement autour du Requin Blanc. Il y a eu un meurtre... Linette visiblement a été tuée dans les même circonstances. Cette fois c'est sur, Zarko est en danger.Nous décidons de nous rendre sur le champ sur l'ile de Machefer avec la coupole. Le temps de récupérer nos affaires, ainsi que G'Kar et Nahalak qui étaient cloués au lit à cause d'une mauvaise fièvre, et nous embarquons sur notre navire personnel en direction de l'ouest. J'espère de tout coeur que Ghend a bien écouté le capitaine sur les notions de navigation qu'il devait apprendre...