Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

9 — Les sous-sols de la Cathédrale

avr. 28 2014
9 — Les sous-sols de la Cathédrale

Iseld contacte Élina qui veut en savoir plus sur les érudits, pourquoi ils sont enfermés. Elle veut également qu'on investigue sur l'entraînement des Paladins, notamment sur le maniement des armes.

Viviane, accompagnée par Théodore, va répondre par la positive au Duc. Elle revient avec 3 tenues de Paladin et un plan d'accès aux sous-sols qui passe par les égouts.

Nous allons voir durant la journée aux alentours de l'entrée, vérifier s'il y a du passage et la facilité d'accès : c'est une bouche d'égout fermée par une grille, qui peut être immergée à marée haute. Il y aura un créneau cette nuit pour entrer à marée basse. Pendant ce temps, Edwin a trouvé un Paladin portant une arme des Faiseurs et a détecté dans son corps de la magie diffuse. Il pense que c'est cette magie qui permet d'utiliser l'arme.

La nuit, Théodore, Iseld et moi allons jusqu'à la bouche, qu'Iseld crochète facilement, et nous suivons le plan (après être retournés trouver Viviane pour avoir des potions de vision dans le noir...). Aucune trace de passage au début, mais à un moment nous trouvons un passage particulièrement emprunté, qui débouche sur une construction neuve qui n'apparaît pas sur le plan. En fait il y a désormais un couloir sous-terrain qui entoure les sous-sols de la Cathédrale. Ce couloir est en forme de pentagone, et possède à chaque angle une porte (munie d'un judas) menant à l'intérieur. Nous attendons un peu pour voir un groupe de plusieurs Paladins arriver par les égouts (a priori ils viendraient de la caserne par les sous-sols), toquer à la porte et quelqu'un leur ouvrir (sans demande apparente d'un quelconque mot de passe). Nous ressortons raconter ça aux autres.

Le lendemain, on essaie de trouver une solution pour pénétrer dans le complexe. On n'est pas tous d'accord, si ce n'est sur le fait qu'on n'aura qu'une seule chance et que du coup il faut qu'on y aille tous, déguisés. Cela nécessite par conséquent 3 autres tenues de Paladins. Viviane pourra s'en procurer dans 2 jours.

9 — Les sous-sols de la Cathédrale

Pendant ce temps, je vais observer comment se passent les tours de garde à la Cathédrale et comment elle est située par rapport à ce qu'on a vu la veille.

Lorsqu'enfin nous avons toutes les tenues, nous y allons, Viviane en tête, avec l'arme qu'elle a récupéré sur le cadavre du Paladin à Soudorgues. Au culot, on arrive à rentrer, en faisant comme si on savait ce qu'on faisait et où on allait. On trouve plusieurs portes fermées menant à une grande salle, et Iseld crochète discrètement (et à distance grâce à un sort !) une des portes. Derrière, la bibliothèque interdite... Plein de livres et personne à part nous. Je repère un escalier qui monte, l'emprunte pour déboucher sur la bibliothèque principale, déserte également. On laisse Antonius, tout fou d'avoir tant de livres interdits sous la main, et on continue l'exploration. On tombe sur les geôles. Toujours au culot, Viviane dit que nous sommes venus récupérer Arias, ordre de Merrin (l'Archevêque de Bout-du-Monde). Et on nous remet le dit Arias (l'érudit et contact de Viviane). On retourne à la bibliothèque où Antonius a trouvé les pages manquantes au bouquin qu'on avait trouvé chez le Faiseur Goran. Il veut cependant rester un peu plus de temps pour trouver des bouquins sur la Lumière. Edwin est allé voir un peu plus loin et pense avoir trouvé la salle où est injecté le liquide qui permettrait de faire de l'Archmancie. Il y avait des gémissements alors on va faire un tour, laissant Arias avec Antonius. Nous longeons un couloir au bout duquel nous apercevons un faiseur de dos, en face de deux personnes assises dans des fauteuils, les bras attachés. Ce sont eux qui gémissent. Viviane va voir pour récupérer des fioles mais le faiseur se rend compte de quelque chose et hausse la voix. Iseld le tombe mais l'alerte est donnée. On se sépare en deux groupes (je pars avec Viviane et Edwin) et on sort encore une fois à l'intox. On trace donc dans les égouts, où on retrouve le second groupe, on jette les tuniques et on se réfugie chez un contact de Viviane, le temps de faire le point : tout d'abord quitter l'île de la cité. Un groupe va chercher les affaires à l'auberge, l'autre s'occupe de faire sortir Arias, qui est bien mal en point.

On arrive cependant à quitter la ville sans problème, surement grâce à une pluie battante.