Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

13 — Le retour se profile

juil. 28 2014
Constance d'Atticieux
Constance d'Atticieux

Après une courte nuit, Viviane nous dit qu'elle connaît la Paladine : il s'agit de Constance d'Atticieux, qui est issue de la petite noblesse, sauf que Viviane ne savait pas qu'elle était Paladine, ça doit être récent.

Iseld n'arrive pas à contacter Élina.

La Paladine se réveille, et on se met donc à l'interroger (on lui a bandé les yeux et ligoté les mains), en lui précisant bien qu'on l'a sauvée alors que son allié Faiseur l'a laissé tomber. Elle nous dit que Goran souhaitait distiller de l'énergie draconique pour renforcer certaines de ses créations, elle pense en particulier aux boules annulant toute magie qu'il a créé. Elle l'a suivi car elle avait des ordres de l'Archevêque Merrin.

On lui enlève son bandeau, elle reconnaît Viviane.

La discussion se poursuit, Viviane prenant les commandes : l'Archevêque Merrin voit plus loin que la Croisade Rouge. Il pense, à l'aide de Goran, pouvoir impressionner l'Archi-cardinal. Goran est surement reparti dans son refuge (celui qu'on connaît). Son plan serait en relation avec Archanaya (le siège de l'Église de la Lumière, un port) : il pourrait, avec la magie qu'il a récolté, y faire un attentat ! C'est sûrement ça qu'il a dû dire à Merrin qui fait que ce dernier pense en mettre plein la vue à la Prélature.

Sinon Constance a vu fonctionner le bateau de fer qui va sous l'eau. D'ailleurs il part généralement avec des pièces et revient sans. Et elle sait que Goran a d'autres constructions en cours, notamment une assez conséquente.

13 — Le retour se profile

Elle reconnaît qu'elle s'est peut-être trompée de voie... Et Edwin la pense sincère.

Vu qu'Antonius veut prendre une journée pour sanctifier la grotte, je suggère finalement d'essayer de débloquer la tablette vu qu'elle est harmonisée (au passage elle confirme que ce qu'on a trouvé est un catalyseur, très douloureux et que certains en meurent) et que l'érudit aurait le temps d'essayer de la déchiffrer. Et effectivement ça marche, et ça prend beaucoup de temps à déchiffrer.

Il y a des données géographiques et historiques sur les grottes, et ça parle même du père d'Edwin, qui avait déduit que ces grottes avaient un lien avec l'énergie draconique.

Il y a également des données techniques, des plans sur certaines constructions de Goran. On apprend par exemple que la machine avec laquelle est parti Goran a une autonomie de dix jours. Et le bateau de fer peut faire 200 kilomètres.

La grosse construction dont parlait Constance est également détaillée, il s'agit d'une sorte de portail, à moitié sous l'eau, et suffisamment grand pour faire passer un navire, sous l'eau ou pas... Bref, de quoi téléporter une flotte de bateau quelque part.

Le dernier dossier, le plus gros, parle de super générateurs de crysarium, localisés dans les monts Camonites. Goran voudrait remplacer cet endroit par quelque chose venant de Morkandar (c'est le plan des créatures démoniaques – les Childers – et peut-être de là d'où viennent les Faiseurs) ou y créer un lien.

Edwin contacte l'Aevakar : le coup d'état a commencé, les Cavaliers se terrent car ils sont la première cible (d'où l'absence de réponse d'Élina). Quant à Iseld, elle contacte une connaissance à Galea qui l'informe que la Croisade Écarlate a également commencé.

13 — Le retour se profile

Le lendemain matin, Antonius revient au camp, il a pu sanctifier la grotte, alors on lève le camp et on retourne vers Camon, même si Antonius est fatigué.

Les Cavaliers, contactés par Edwin, vont tenter de reprendre Bout-du-Monde. Ils vont nous attendre.

Le soir, Iseld, alors qu'elle semblait méditer, réagit comme si elle venait de prendre une énorme gifle invisible : elle a essayé de contacter le cousin de Viviane car elle voulait essayer de le convaincre d'à quel point les Faiseurs sont louches, mais il n'a pas voulu se laisser contacter et était protégé, ce qui fait qu'elle s'est pris « un truc d'Arcmancie ».

Deux jours plus tard, on arrive à Trag : un camp militaire a eu le temps de s'installer au sud, la Horde prépare sa défense. Idem à Jorg, où le camp est même notablement plus conséquent, et tout le long de la route : la Horde est efficace pour organiser ses défenses à ce qu'il semble.

Iseld, Edwin et Viviane sont contactés mais ne répondent pas. Finalement Iseld contacte Élina, c'était bien elle qui essayait de nous joindre. Le désormais ancien Duc de Bout-du-Monde (Gérard Travane) est encore vivant, il aurait besoin de notre aide. Le préfet (le gars de l'Église affecté au Duc) est de son côté et, semble-t-il, également le peuple. A Norversant, le peuple est également dans le doute vis-à-vis du nouveau Duc (l'ex « Baron », et cousin de Viviane) et de son ascension fulgurante... Il est temps de préparer la contre-attaque !

Reste le dilemme du second prisonnier, qui lui ne changera pas de camp. Après pas mal de palabres, on l'amène jusqu'à Indok où on demande à des gobelins de le garder 15 jours moyennant une pièce d'or en racontant que c'est un otage.

Huit jours après, nous arrivons à Vor.