Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

15 — Du rififi à Norversant

nov. 18 2014
15 — Du rififi à Norversant

Nous allons nous réfugier chez une connaissance à Viviane, François Darald, un vigneron qui habite les environs. On arrive assez tard, et on toque à la porte après avoir pris les précautions d'usage. On lui explique la situation et il accepte de nous héberger quelques temps.

Viviane propose de profiter de sa récente maîtrise des armes faiseurs pour semer la zizanie. Puis de continuer à saper l'autorité sur les bases établies (la disparition forcée de villageois dans les mines, la pluie...), ce qui se révèle être d'autant plus facile à Norversant que François nous apprend que le collège de la ville vient d'être fermé, que la plupart de ceux qui ont protesté ont disparu, qu'il y a eu des rafles, qu'Allister a augmenter les taxes et les rentes à l'Église... Bref, depuis l'arrivée de Torvalds ça s'est durci et la population en a surement marre, par contre elle est bien plus précautionneuse. Au niveau des nobles locaux, il y a une famille qui veut prendre la place des Norversant, une qui semble neutre (ce sont ceux qui soutenaient auparavant les Norversant) et une qui est pro-Église.

Le lendemain, Iseld va tenter d'infiltrer les bas-fond, car il paraît que là aussi ça bouge en ce moment.

Pendant ce temps, Viviane fabrique de la colle pour Antonius, qui va aller afficher ses pamphlets avec Théodore ce soir.

15 — Du rififi à Norversant

Durant la nuit, avec Viviane, Iseld et Edwin, nous nous rendons au château de sa famille pour voir si les anciens passages secrets sont toujours accessibles et n'ont pas été murés. Nous manquons de peu de nous faire attraper avant d'entrer dans le mausolée familial qui mène à un des passages, mais Iseld arrive à crocheter rapidement la porte, ce qui nous permet de nous y infiltrer à temps.

Viviane retrouve le passage, toujours fonctionnel, alors on l'emprunte, pour déboucher derrière un passage secret menant à la bibliothèque. J'entends une discussion derrière le passage mais ne peux m'empêcher d'éternuer, ce qui fait que les deux personnes derrière fouillent et trouvent le passage, tombant à leur grande surprise sur nous. On s'en débarrasse en silence, mais pas sans trace car du sang s'est répandu sur le sol.

On en profite pour visiter la salle d'à côté, un cabinet de travail qui ne semble pas contenir de documents compromettants. Puis sans véritable plan, on monte au second étage discrètement, pour se rendre vers la suite parentale, qui s'ouvre inopinément peu avant qu'on y arrive. Un faiseur armuré en sort, et Viviane lui tire dessus deux fois ce qui le tue. Je passe la porte pour découvrir 3 nobles effrayés. L'alerte étant aussitôt donnée, je n'ai que le temps de leur conseiller de bien choisir leur camp avant que nous ne prenions la poudre d'escampette tant bien que mal. Même Edwin, qui refuse normalement de faire du mal à une mouche, télékinésie un garde pour le faire tomber de la rambarde. Les gardes étant trop nombreux, Viviane explose la fenêtre du premier avec l'arme qu'elle a eu le temps de récupérer sur le Faiseur qu'elle a tué (nous avions déjà vu cette arme sur l'un des Faiseurs des grottes hantées) et monte aux murs, pendant qu'Edwin saute en se ralentissant à l'aide d'un sort de télékinésie, qu'Iseld s'agrippe aux murs et que je saute comme je peux.

Nous rentrons chacun séparément profitant de la confusion générale et de l'obscurité (nous voyons dans le noir grâce à la potion de Viviane ou au sort d'Edwin selon).

Mais les paladins sont désormais aux aguets...