Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Journal de Radim - épisode 4

La rivière de sang : On rentre dans Greyhawk. Je suis installé à l’arrière du chariot, et à un moment je suis bousculé par une forme qui pénètre à toute vitesse dans le chariot et se réfugie sous une couverture. C’est une fillette de 8 ans. On arrive à savoir que son père (Barat) travaille au bas marché comme faiseur de roues, du coup on décide d’y aller. C’est bien sa fille, elle avait disparue depuis 8 jours. On apprend également qu’il y a plusieurs enfants qui ont disparus, certains sont mêmes morts… Barat nous invite chez lui pour discuter. On laisse le chariot et les chevaux là où il travaille...

Faire briller les PJs

Les PJs sont des personnages importants. Ils sont au centre de l'histoire, ils sont ceux par qui vos joueurs interagissent avec le monde... Exploiter le potentiel ainsi offert par les PJs est bien souvent un élément clef d'une campagne réussie. Il convient pour cela de faire attention à différents éléments : l'histoire des personnages, leurs avantages et leurs défauts. L'historique Il s'agit de la première pierre du personnage. Qui est-il, comment en est-il arrivé là ? Je pense que tous les MJs ici sont convaincus de son utilité. Cependant, cela va bien plus loin que le passé du personnage. L'historique...

Le Journal de Radim - épisode 3

Le calme après la tempête : On sort. A la surface c’est le 10 Harvester. On est crevé. On va dormir, prendre un bain, se relaxer et manger ! Le lendemain petit déjeuner commun à l’hôtel pour discuter de ce qu’on va faire. On va essayer de tout remonter (l’énorme tas d’armes) pour les revendre, on va essayer de se faire filer l’observatoire (celui qu’utilisait Filge) ou une maison même si on y laisse un peu d’argent. Je vais méditer [pour le niveau de prêtre que je viens de gagner :o)]. Dans l’après midi on a un message : on est convié à une entrevue avec le gouverneur. On y va. Finalement ce n’est...

Le rutillant premier fantassin rouge ... sans la tête

voici ma première peinture ... à peine sèche. A noter que la finition "chair" est assez difficile à tenir avec des mélanges.

Au début, il y eut le commencement ...

Après avoir jetter un oeil sur le vrai travail de professionels visible sur le site de DoW, on a vite envie de se doter d'un vrai pinceau et d'une vraie palette de couleurs, et d'attaquer ses unités non plus avec des dés, mais avec des poils pour les chatouiller et leur conférer une allure digne pour se rendre au combat. Ne sachant pas vraiment si cette activité aura une fin et l'effet escompté, je me suis doté du minimum : pinceaux 3/0, 2/0, 0 et 1. les vieux pinceaux du collège vont s'avérer d'une efficacité quasi industrielle pour la sous couche tubes géants acryliques blanc & noir boite de...