Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au début, il y eut le commencement ...

févr. 10 2007

Après avoir jetter un oeil sur le vrai travail de professionels visible sur le site de DoW, on a vite envie de se doter d'un vrai pinceau et d'une vraie palette de couleurs, et d'attaquer ses unités non plus avec des dés, mais avec des poils pour les chatouiller et leur conférer une allure digne pour se rendre au combat. Ne sachant pas vraiment si cette activité aura une fin et l'effet escompté, je me suis doté du minimum :

  • pinceaux 3/0, 2/0, 0 et 1.
  • les vieux pinceaux du collège vont s'avérer d'une efficacité quasi industrielle pour la sous couche
  • tubes géants acryliques blanc & noir
  • boite de couleurs de base, version acrylique

Le tout pour à peu près 30 euros chez un libraire d'art, aux conseils précieux et méthodiques.

Ma femme, fine cuisinière, m'a laissé utiliser une coquille de saint-Jacques : les rainures s'avèrent pratiques pour essorer les trop plein et préparer quelques mélanges. Puis, le bricoleur avisé que je suis et qui ne veut pas se peindre les doigts s'est préparé des petits batonnets équipés de patafix pour maintenir les figurines lors de la délicate couverture de leur arrière train. Enfin, quelques vieilles recettes du collège sur les couleurs primaires reviennent doucement :

  • jaune + bleu = vert
  • rouge + jaune = orange
  • bleu + rouge = violet

Les proportions et mélanges se feront au nez ... et à la barbe des plus fortunés équipés de vraies palettes.

Me voilà paré ... la sous couche noire a été appliquée en masse le week end dernier, et j'attend le lever de soleil pour commencer notre première unité d'infanterie rouge à la lumière du jour. En attendant, je prépare le modèle.

Dernière information qui a son importance, a part quelques maquettes dans ma jeunesse, à la finition mitigée, et quelques murs, beaucoup mieux réussis, je n'ai jamais peint de figurines !